Les chiens et les chats peuvent souffrir de maladies mentales, voici les symptômes

Les dernières recherches en neurosciences comparatives montrent que la chimie de notre cerveau et celle des animaux sont pratiquement identiques.

© Les chiens et les chats peuvent souffrir de maladies mentales, voici les symptômes :

Il faut préciser que l’homme est un animal comme les autres. Tout comme ils peuvent souffrir de diverses maladies et affections, les chats, les chiens et les autres animaux de compagnie peuvent également en souffrir.

Un expert explique qu’au cours de son expérience en médecine interne vétérinaire, dans la spécialité de la neurologie et dans la recherche neuroscientifique, il a rencontré des singes déprimés, des chevaux agités, des ânes compulsifs, des perroquets obsessionnels, des chats atteints de démence, des chiens anxieux, des hamsters souffrant de troubles de l’attention, des phoques se plaignant de douleurs physiques qu’ils n’ont pas, des lapins présentant des tics faciaux, des hérissons souffrant de troubles du cycle du sommeil, des moutons antisociaux, et que dire du nombre d’humains qui semblent plus fous qu’une chèvre. En d’autres termes, tout animal doté de capacités mentales (pensées et émotions) peut souffrir d’un trouble mental à un moment donné de sa vie.

À lire :   Un chien solitaire devient le grand frère de chiots orphelins

Ces changements sont très différents des altérations comportementales que les éthologues peuvent traiter, car nous parlons de processus cérébraux qui conduisent le patient à souffrir d’un manque subjectif de bien-être,

Des modifications cérébrales, principalement dans le diencéphale (partie du cerveau émotionnel), les amènent à se comporter et à se rapporter à leur environnement d’une manière particulière, en percevant une réalité très différente de ce qu’elle est.

Il y a quelques années, on parlait du paradigme unidirectionnel des neurosciences, selon lequel toute altération du cerveau affectait directement l’esprit ; en d’autres termes, si vous subissez un traumatisme cranio-cérébral, vous pouvez perdre des capacités mentales telles que le contrôle de vos émotions.

Aujourd’hui, les neurosciences ont montré que ce paradigme est bidirectionnel, que l’esprit peut affecter la structure et la connectivité du cerveau.

Source : Capture Instagram
Symptômes d’un animal de compagnie, chien ou chat, souffrant de troubles mentaux

Comportements compulsifs (poursuite de la queue, léchage des membres, lavage répété des pattes, arrachage des poils, etc).

À lire :   Voici quelle est la signification d’un chat qui croise votre chemin

Dépression (dormir plus que la normale pour son âge, diminution drastique et sur plusieurs jours de l’appétit)

Anxiété (léchage excessif, frottement compulsif des mains, tremblements, langage corporel craintif, modifications du comportement lorsqu’il est seul ou en présence d’une autre personne)

Diagnostiquer ces maladies mentales, les traiter, les guérir et améliorer leur qualité de vie, en plus d’être très réconfortant, peut nous éclairer sur notre propre condition humaine, et nous aider à la fois à les comprendre et à améliorer notre relation avec elles.

Si vous souhaitez lire plus d’articles semblables à celui-ci, nous vous recommandons de consulter notre catégorie Animaux.