Que pensent vraiment les chiens de nous ? La réponse des scientifiques

Des scientifiques du monde entier ont mené des études sur différents chiens afin de décrypter leur compréhension du monde et des humains.

© Que pensent vraiment les chiens de nous La réponse des scientifiques

Le chien est le meilleur ami de l’homme depuis 30 000 ans. Grâce au temps passé avec eux, nous pouvons comprendre beaucoup de leurs attitudes. Comme lorsqu’ils ont peur, lorsqu’ils sont heureux ou lorsqu’ils se sentent coupables. Cependant, comme les chiens ne peuvent pas nous dire ce qu’ils ressentent vraiment, nous ne pouvons pas être sûrs que leurs attitudes signifient toujours la même chose. Ainsi, lorsqu’ils remuent la queue, ce n’est pas toujours un signe de joie.

Est-il donc impossible de savoir ce que pensent les chiens ? Bien sûr que non. Grâce aux progrès récents de l’imagerie cérébrale, nous commençons à avoir une meilleure idée de ce qui se passe à l’intérieur du cerveau canin. Ainsi, les résultats de la neuro-imagerie du traitement des odeurs dans le cerveau canin indiquent que les chiens remarquent les humains.

Que pensent les chiens de nous ?

Pour obtenir ces images, l’université Emory a dressé des chiens à rester immobiles dans un appareil d’IRM afin de mesurer leurs réponses neuronales aux odeurs de personnes et de chiens. Et ce, que ce soient des odeurs familières ou non. En effet, les chiens naviguent dans le monde grâce à leur odorat. Ainsi, la manière dont ils traitent les odeurs offre une mine d’informations potentielles sur le comportement social.

À lire La rencontre magique entre une mère Koala et son nouveau-né, une scène incroyable

Les scientifiques ont alors constaté que l’odeur des propriétaires déclenchait l’activation du « centre de récompense » du cerveau, le noyau caudé. Cela signifie donc que les chiens donnent la priorité à leur maître sur tout le reste.

Des chercheurs de l’université Eötvös Loránd ont étudié l’activité cérébrale canine en réponse à différents sons humains et canins. Tels que des voix, des aboiements et des grognements, ainsi que des soupirs émis par les deux espèces. L’étude a alors révélé qu’il existe des similitudes marquées dans la manière dont les cerveaux canins et humains traitent les sons vocaux chargés d’émotion.

La découverte :

Les chercheurs ont constaté que les sons joyeux activent la même lumière dans le cortex auditif chez les deux espèces. Cette coïncidence atteste du solide système de communication qui sous-tend le lien entre les chiens et les humains. Avant cette étude, nous n’avions pas idée de ce qui se passait dans le cerveau des chiens lorsque les humains faisaient du bruit.

Les chiens interagissent avec les personnes qui s’occupent d’eux de la même manière que les bébés avec leurs parents. Lorsqu’ils ont peur ou sont inquiets, ils courent vers leurs maîtres. Et ce, tout comme les enfants en détresse courent directement vers leurs parents. Cela contraste avec d’autres animaux domestiques, tels que les chats et les chevaux, qui s’enfuient.

À lire Les chiens sentent-ils vraiment la peur des autres ? La réponse dévoilée