Que pensent vraiment les chiens de nous ? La réponse des scientifiques

Des scientifiques du monde entier ont mené des études neurologiques sur plusieurs chiens afin de décrypter leur façon de comprendre le monde et les humains.

© Que pensent vraiment les chiens de nous ? La réponse des scientifiques

Le chien est le meilleur ami de l’homme depuis 30 000 ans. Grâce au temps que nous avons passé avec eux, nous pouvons comprendre beaucoup de leurs attitudes, comme lorsqu’ils ont peur, sont heureux ou se sentent coupables. Cependant, comme les chiens ne peuvent pas nous dire ce qu’ils ressentent vraiment, nous ne pouvons pas être sûrs que leurs attitudes signifient toujours la même chose, comme lorsqu’ils remuent la queue, ce qui n’est pas toujours un signe de joie.

Est-il donc impossible de savoir ce que les chiens pensent ? Bien sûr que non. Grâce aux récents progrès de la technologie d’imagerie cérébrale, nous commençons à avoir une meilleure idée de ce qui se passe à l’intérieur du crâne canin. Les scientifiques étudient effectivement le cerveau des chiens. Les résultats de la neuro-imagerie du traitement des odeurs dans le cerveau du chien indiquent que les chiens se concentrent sur les humains.

Que pensent les chiens de nous ?

Pour obtenir ces images, l’université Emory a entraîné des chiens à rester immobiles dans une machine IRM afin de mesurer leurs réponses neuronales à l’odeur de personnes et de chiens, familiers ou non. Étant donné que les chiens naviguent dans le monde par le biais de leur odorat, la façon dont ils traitent les odeurs offre une multitude d’informations potentielles sur le comportement social.

À lire Une femme trouve un ourson coincé dans un conteneur en plastique, elle lui sauve la vie

Les scientifiques ont découvert que l’odeur des propriétaires des chiens déclenchait en fait une activation dans le « centre de récompense » du cerveau, appelé noyau caudé. Cela signifie qu’en réalité, les chiens accordent la priorité à leurs maîtres plus que toute autre chose.

À Budapest, des chercheurs de l’université Eötvös Loránd ont étudié l’activité cérébrale canine en réponse à différents sons humains et canins, notamment des voix, des aboiements et des grognements, ainsi que des soupirs émis par les deux espèces. Cette étude a révélé qu’il existe des similitudes marquées dans la manière dont les cerveaux canin et humain traitent les sons vocaux chargés d’émotion.

Que pensent les chiens de nous ?
Source : Capture Instagram

Les chercheurs ont constaté que les sons heureux, en particulier, activent la même lumière dans le cortex auditif chez les deux espèces. Cette coïncidence témoigne du fort système de communication qui sous-tend le lien entre les chiens et les humains. Avant cette étude, nous n’avions aucune idée de ce qui se passe dans le cerveau des chiens lorsque les humains font du bruit.

« Il est très intéressant de comprendre la boîte à outils qui permet une communication vocale réussie entre deux espèces. Nous n’avons pas besoin de la neuro-imagerie pour constater que la communication entre les chiens et les humains fonctionne, mais sans elle, nous ne comprenions pas comment cela se passait. Nous commençons maintenant à comprendre », a déclaré Attila Andics, neuroscientifique et auteur principal de l’étude.

À lire 5 faits curieux sur les chats roux pour comprendre ce qui les rend si spéciaux

Selon Andics

Les chiens interagissent avec les personnes qui s’occupent d’eux de la même manière que les bébés avec leurs parents. Lorsque les chiens sont effrayés ou inquiets, ils courent vers leur maître, tout comme les enfants en détresse courent directement vers leurs parents. C’est un contraste frappant avec les autres animaux domestiques, comme les chats et les chevaux, qui s’enfuient.

Que pensent les chiens de nous ?
Source : Capture Instagram

Le chien est le seul animal non primate qui regarde les gens dans les yeux. C’est ce que M. Andics, ainsi que d’autres chercheurs, ont découvert il y a une dizaine d’années en étudiant la domestication des loups, dont il pensait qu’ils partageaient cette caractéristique. Ils ont essayé de traiter les loups comme des chiens, mais ça n’a pas marché. Il s’agit d’un comportement unique entre les chiens et les humains, et il est d’autant plus spécial que les chiens recherchent le contact avec les yeux des gens, mais pas avec leurs parents chiens biologiques.

Mais l’amour ne va pas seulement du chien à l’homme. Dans une étude publiée dans PLoS One en octobre, des chercheurs du Massachusetts General Hospital ont mesuré l’activité cérébrale humaine en réponse à des photos de chiens et d’enfants. Les participants à l’étude étaient des femmes qui possédaient des chiens et des bébés depuis au moins deux ans. Les deux types de photos ont déclenché une activité dans les régions du cerveau associées aux émotions, à la récompense, à l’affiliation, au traitement visuel et à l’interaction sociale. En fait, le membre de la famille le plus poilu et le membre de la famille le moins poilu nous rendent tout aussi heureux.

Si vous souhaitez lire plus d’articles semblables à celui-ci, nous vous recommandons de consulter notre catégorie Animaux.

À lire Une orang-outan surprend tout le monde en donnant naissance à un bébé dont le père est inconnu