Affaire Delphine Jubillar : rebondissement ! un an après sa disparition…

Existe-t-il enfin un début de réponse dans la mystérieuse disparition de Delphine Jubillar ? L’enquête semble avancer à grands pas puisqu’une nouvelle personne est désormais en garde à vue dans ce dossier.

Affaire Delphine Jubillar : rebondissement ! un an après sa disparition...
© Capture d'écran

Alors que Cédric Jubillar clame toujours son innocence et que la justice lui refuse une liberté conditionnelle, de nouveaux éléments paraissent apparaître dans cette affaire. En effet, dans le cadre de la disparition de Delphine Jubillar, les enquêteurs auraient procédé à une autre interpellation. Tekpolis vous explique tout dans les moindres détails.

Dossier Delphine Jubillar : la compagne de son mari privée de liberté

Un nouveau tournant ?

Depuis le mois de décembre 2020, Delphine Jubillar n’a plus jamais donné le moindre signe de vie. Même si dans un premier temps son compagnon paraissait très inquiet de cette disparition inquiétante, les forces de l’ordre vont rapidement s’intéresser à son profil. Selon les premiers éléments de l’enquête, le couple connaissait effectivement de graves difficultés relationnelles. Pire encore, la jeune infirmière avait bien la ferme intention de quitter son mari. D’ailleurs, elle était déjà sur le point de refaire sa vie avec un homme rencontré quelques mois avant le supposé drame.

Après quelques mois d’enquête, le procureur semblait donc s’être fait sa propre opinion. Pour lui, Cédric Jubillar a bien une responsabilité dans cette affaire. Raison pour laquelle il a décidé de le placer en détention pour des charges « d’homicide sur conjoint ». Pourtant, le peintre en bâtiment continue bel et bien de crier son innocence et ne semble d’ailleurs pas avoir beaucoup de soutien. Néanmoins, parmi les personnes qui lui ont toujours fait confiance, sa nouvelle compagne arrive en tête de liste. En effet, après la disparition de son épouse, le père de famille a rapidement refait sa vie avec une femme qui pour l’instant n’avait jamais été inquiétée dans cette affaire. Cependant, depuis le 15 décembre, tout a visiblement changé. Tekpolis vous en dit plus.

Jubillar: En garde à vue

Selon plusieurs sources, les autorités judiciaires ont donc décidé de priver de liberté cette femme de 44 ans. Depuis 7 h du matin, les gendarmes du Tarn l’entendraient ainsi dans leurs locaux. Mais pour l’instant, aucune information n’a encore filtré sur les raisons exactes de cette arrestation. Néanmoins, nos confrères de la chaîne Cnews laissent sous-entendre qu’elle pourrait désormais être désignée comme la complice de Cédric Jubillar. Elle aurait même joué un rôle majeur dans ce terrible fait divers. Autrement dit, la justice l’accuserait du recel du cadavre de Delphine Jubillar. Mais dès lors, une question se pose ! Que signifie pénalement cette terminologie ?

En réalité, le Code pénal décrit ce délit par le fait de cacher ou de receler le cadavre d’une personne victime d’un homicide ou décédée des suites de violence. Dans ce cas précis, un juge pourrait donc tout à fait prononcer une peine d’emprisonnement qui peut aller selon les circonstances d’un à deux ans de prison. Il lui est également possible de réclamer une amende jusqu’à 30 000 euros. Autrement dit, elle aurait pu aider Cédric Jubillar à faire disparaître le corps de Delphine Jubillar. Une supposition qui demande néanmoins de plus amples précisions, car pour l’instant, il reste encore de nombreuses zones d’ombre. Mais il faut bien avouer que cette garde à vue est un véritable retournement de situation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Actu-Mag.fr (@actumagfr)

Une avancée concrète ?

En résumé, ces derniers éléments pourraient donc sous-entendre que les enquêteurs ont continué de travailler de manière soutenue avec peut-être des résultats tangibles. Il reste effectivement à espérer qu’ils puissent désormais démontrer de manière indéniable comment Delphine Jubillar a été assassinée. En effet, il est tout à fait logique de penser que l’espoir de la retrouver un jour vivante devient presque nul aujourd’hui. Mais de son côté, le principal suspect continue pourtant de nier en affirmant haut et fort qu’il n’a aucune responsabilité dans cette disparition. À de nombreuses reprises, ses avocats ont d’ailleurs répété que pour eux le dossier est complètement vide. En tout cas, rien ne permet de prouver que le mari de Delphine Jubillar a une quelconque responsabilité dans cette affaire.

Mais quoi qu’il en soit, le présumé meurtrier de Delphine Jubillar est toujours derrière les barreaux aujourd’hui. Malgré plusieurs tentatives pour convaincre la justice de son innocence, rien n’y fait. Selon Jean-Baptiste Alary qui assure sa défense, c’est pourtant un véritable non-sens. S’il comprend parfaitement qu’au début de l’enquête, les gendarmes se soient intéressés de très près à son client, rien n’a permis de déterminer par la suite qu’il était réellement impliqué. Il déplore donc une situation qui repose uniquement « sur la conviction des enquêteurs ». Une vision des choses qui va totalement à l’encontre du sentiment de la justice, mais également de la famille de Delphine Jubillar. Pour eux, tous les indices convergent vers le mari. Un dossier qui en tout cas n’a pas encore livré tous ses secrets.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.