Longyearbyen, la ville où les habitants sont interdits d’avoir des chats comme animaux de compagnie

Il existe une ville où il est interdit d'avoir des chats comme animaux de compagnie. Elle s'appelle Longyearbyen.

Les chats figurent parmi les animaux de compagnie les plus populaires au monde. Leur visage adorable et leur beauté les rendent charmants et irrésistibles. Beaucoup de gens en ont d’ailleurs plusieurs chez eux. Pour beaucoup, les endroits où ces animaux ne sont pas les bienvenus sont inimaginables. Pourtant, ils existent bel et bien. C’est le cas à Longyearbyen.

Des mesures drastiques pour se protéger des chats sauvages

Malgré leur beauté, les chats ne sont pas les animaux de compagnie préférés de tout le monde. En particulier, certains extravertis préfèrent la nature sociable et joviale des chiens. D’autres vont même jusqu’à interdire leur adoption. Mais dans ce cas, pour des raisons bien précises.

En Australie, par exemple, la guerre contre les chats sauvages dure depuis des années. Les autorités ont pris des mesures pour contrôler leur nombre sur leur territoire. Une lutte que même le ministère de l’environnement soutient. Selon la ministre Tanya Plibersek : « nous établissons notre plan de bataille pour gagner cette guerre ».

À lire Toutes ces choses que les chats peuvent voir contrairement aux humains

Longyearbyen, la ville où les habitants sont interdits d’avoir des chats comme animaux de compagnie
Capture Facebook

Dans ce pays, même les chats domestiques ne peuvent pas errer librement. Selon le gouvernement local, cette mesure vise à protéger les espèces indigènes, dont plusieurs font face à certaines menaces. Le fait est que les félins sont des animaux prédateurs par nature. Ils sont enclins à chasser.

Chaque année, les chats sont responsables de la mort de plus de 323 millions d’espèces endémiques. Une situation qui, selon les experts, peut affecter l’écosystème d’un pays. Les autorités australiennes ont donc placé des clôtures électrifiées dans certaines zones pour les protéger.

Longyearbyen, un endroit où les félins ne sont pas les bienvenus

Longyearbyen est situé au Svalbard, un archipel norvégien de l’Antarctique. Ville riche en biodiversité, elle fait la fierté du pays. Le pays regorge de rennes et d’ours polaires. Nous y trouvons aussi des spécimens emblématiques comme les oiseaux arctiques, des volatiles endémiques.

Les chats, en revanche, ne sont pas les bienvenus. Contrairement à l’Australie, les habitants de Longyearbyen ne peuvent pas posséder ces animaux. L’une des raisons de cette interdiction est de protéger la faune locale de l’instinct de chasseur de ces animaux. En particulier les oiseaux, qui sont des proies faciles pour eux.

À lire Les types de personnes que les chats n’aiment pas et pourquoi

Longyearbyen, la ville où les habitants sont interdits d’avoir des chats comme animaux de compagnie
Capture Facebook

Dans ce pays aussi, l’écosystème est très fragile. Les chats, qui ont tendance à être envahissants, pourraient constituer une menace. Le seul félin à avoir réussi à y avoir vécu est Kesha, pendant 12 ans. Si les habitants l’ont toléré, c’est parce qu’il était différent des autres.

Ce chat ne s’intéressait pas aux oiseaux, comme s’il en connaissait l’importance ! Kesha s’intéressait plutôt aux renards et aux rongeurs. Les habitants appréciaient le félin et lui rendaient hommage. Il est mort en 2021, mais les habitants se souviennent encore de lui comme d’une légende.

L’interdiction des chats n’est pas la seule particularité de Longyearbyen

Outre l’interdiction de posséder des chats, Longyearbyen avait d’autres particularités. En effet, cette ville norvégienne isolée possède également une tradition atypique. Notamment celle d’interdire les décès sur le territoire. Ainsi, lorsque les gens sont mourants, ils sont obligés de déménager dans une autre ville.

Longyearbyen, la ville où les habitants sont interdits d’avoir des chats comme animaux de compagnie
Capture Facebook

La raison, selon eux, est que les carcasses ne se décomposent pas sur le pergélisol. Ce dernier est une couche de terre gelée en permanence. Ces carcasses pourraient alors persister et favoriser ainsi la prolifération de maladies. De même, Longyearbyen interdit également les accouchements sur son territoire.

À lire Ces techniques pour empêcher votre chat de faire ses griffes sur les meubles


Vous aimez cet article ? Partagez !