Les États-Unis préparent leur premier vol habité américain depuis 2011

Cette année, l’Amérique
va célébrer le cinquantenaire du plus grand moment de la conquête de l’espace : les premiers pas d’Armstrong sur la Lune en juillet 1969. L’occasion de rapporter l’histoire d’une rivalité où l’on retrouve les mêmes éléments que dans
les années 60 : défi technologique, aventure humaine, audace folle et fierté
patriotique. 

Cette année devrait avoir lieu le
premier vol habité américain depuis 2011. Depuis bientôt huit ans, les Américains qui rejoignent la station spatiale internationale pour des
programmes de la NASA dépendent des vaisseaux russes Soyouz pour le
transport. 

Les Américains n’ont plus de navette
depuis la fin du programme Atlantis, dont le dernier vol était en juillet 2011. Cette mission était commandée par
Christopher Ferguson et pilotée par Doug Hurley, qui se retrouvent aujourd’hui
en compétition.

Compétition spatiale entre Boeing et Space X

En effet, lors de leur dernière
mission, la dernière navette dans l’espace, ils avaient décidé de laisser un
petit drapeau américain dans la station spatiale internationale, à 400 km au
dessus de la Terre. Ensemble, ils avaient fait un vœu, émis un espoir,
qu’un jour un astronaute américain arrivé dans une navette américaine puisse
venir récupérer ce drapeau et le rapporter sur terre. 

En 2011, Ferguson et Hurley
pensaient qu’ils ne reviendraient jamais dans l’espace. D’autres astronautes
ont depuis participé à des missions, en partant avec Soyouz depuis la Russie. Mais dans les prochains mois, peut-être dès cet été, ils vont pouvoir retourner dans l’espace, mais pas ensemble.

Ferguson travaille maintenant pour
un programme de navette de Boeing, Hurley pour le programme concurrent développé par Space X, qui aimerait pouvoir amener aussi vite que possible des
passagers dans l’espace. Nous entrons dans l’ère du tourisme spatial.

Qui rapportera le drapeau américain sur terre ?

Les deux projets sont concurrents,
les enjeux économiques sont énormes pour Boeing et Space X, mais pour ces deux
astronautes, il y a aussi cet enjeu symbolique. Qui sera le premier à pouvoir
décrocher le drapeau américain pour le ramener à la maison, sur le sol des
États-Unis ?

La compétition a toujours été présente dans l’esprit
de la conquête spatiale américaine. Les deux astronautes admettent évidemment que
l’essentiel ne sera pas de savoir lequel des deux le récupérera, mais sera
surtout important qu’un astronaute américain, dans une navette américaine,
développée par une entreprise américaine, récupère ce drapeau national. 

Et que ce nouveau chapitre de la
conquête spatiale de l’Amérique soit ouvert par les deux astronautes qui
avaient refermé le chapitre précédent, c’est un beau clin d’œil. 

La rédaction vous recommande

Lire la suite