Les meilleurs conseils pour prévenir les parasites chez votre animal de compagnie

Votre animal de compagnie ne se sent pas bien à cause des parasites ? Voici comment les éradiquer de manière efficace !

© Les meilleurs conseils pour prévenir les parasites chez votre animal de compagnie

Il y a de nombreux parasites qui se cachent dans nos animaux de compagnie tout au long de l’année. Et cela affecte leur santé physique, mais aussi mentale !

Les puces et les tiques des animaux de compagnie agissent tout au long de l’année. De sorte que cela peut infecter notre compagnon à n’importe quel moment de l’année.
N’oublions pas le moustique qui transmet la leishmaniose à nos chiens, une maladie très grave.
Les parasites internes des animaux de compagnie : on ne les voit pas. Pourtant, ils vivent dans le corps de notre animal !

Il faut donc prendre conscience de l’importance de la vermifugation, tant externe qu’interne, pour garantir à notre animal une vie saine. Mais… seulement notre animal ? En plus d’affecter les animaux et de provoquer des maladies graves, certains de ces parasites peuvent également être transmis à l’homme. C’est ce que l’on appelle la zoonose.

À lire Une femme trouve un ourson coincé dans un conteneur en plastique, elle lui sauve la vie

En faisant une classification très large, nous pouvons différencier les parasites internes (endoparasites) et les parasites externes (ectoparasites).

Les parasites internes

Les parasites internes ou endoparasites sont les hôtes (indésirables) qui vivent dans l’organisme des animaux, c’est-à-dire les hôtes. Ces petits organismes (le plus souvent des vers) se trouvent principalement dans l’intestin, le cœur et les poumons.

Certains d’entre eux sont très courants chez nos animaux de compagnie. D’ailleurs, nous les trouvons généralement chez les individus les plus vulnérables, c’est-à-dire les chiots et les chiens et chats âgés ou immunodéprimés.

Parasites internes chez les animaux de compagnie :

Toxocara (également appelés ascaris ou vers ronds). Ils affectent autant les chiens que les chats et sont les parasites les plus courants dans l’organisme de notre animal. Ce parasite affecte plus de la moitié des chiots.

À lire 5 faits curieux sur les chats roux pour comprendre ce qui les rend si spéciaux

Strongles. On les appelle aussi vers à crochets en raison des dents qu’ils ont dans la bouche. Il existe plusieurs types de vers et chacun d’entre eux présente des symptômes différents, tous graves, tels que des diarrhées sanglantes, des hémorragies chroniques, une perte de poids ou une anémie sévère.

Vers pulmonaires. Ces vers pénètrent dans l’organisme de nos animaux de compagnie par l’ingestion de limaces et d’escargots. Ils sont donc plus fréquents chez les chiots et les jeunes animaux.

Les meilleurs conseils pour prévenir les parasites chez votre animal de compagnie
Capture facebook

Parasites externes

Les parasites externes ou ectoparasites vivent dans le pelage et la peau de nos animaux de compagnie. Ils peuvent être à l’origine de démangeaisons, d’inconfort, d’irritations ou de réactions allergiques (lorsqu’ils se nourrissent de leur sang).

Mais les parasites externes présentent un autre facteur de risque important. En effet, ils sont également porteurs et transmettent d’autres parasites internes. Ce qui entraîne alors des maladies qui peuvent être mortelles.

À lire Une orang-outan surprend tout le monde en donnant naissance à un bébé dont le père est inconnu

Types de parasites externes chez les animaux de compagnie :

Les puces. Les puces menacent nos animaux de compagnie tout au long de l’année. En effet, ce sont les parasites externes les plus fréquents chez les chiens. Elles peuvent survenir chez les animaux lors d’une promenade au parc, à la montagne, dans des endroits où l’herbe est haute… Mais aussi à la maison.

Ces parasites de nos chiens et chats, en plus de provoquer des démangeaisons lorsqu’ils se nourrissent d’eux, sont également des transmetteurs de ténias :

Les ténias. Il existe plusieurs espèces de ténias qui peuvent affecter nos animaux de compagnie. Comme nous l’avons déjà mentionné, la puce est généralement le transmetteur de beaucoup de ces parasites qui atteignent l’organisme de l’animal (et de l’être humain dans ce cas) par l’intermédiaire des œufs ou des larves. Il ne peut en être autrement puisque, sous sa forme adulte, le ténia peut mesurer jusqu’à 70 cm de long et 3 cm de large.

Les tiques. Si les puces sont les parasites les plus abondants chez nos animaux de compagnie, les tiques chez les chiens et les chats remportent la deuxième place.
Les tiques sont encore plus dangereuses que les puces.

À lire Vidéo incroyable: 2 chiens courageux sauvent une femme d’un vol en pleine rue

Moustique. Les moustiques sont très dangereux car ils piquent nos animaux de compagnie sans que nous nous en rendions compte. De plus, il y en a beaucoup qui sont porteurs de maladies parasitaires et bactériennes, par exemple les vers du cœur.

La leishmaniose. La leishmaniose est une maladie qui affecte le système immunitaire de nos chiens. Il s’agit d’une maladie grave. Si elle infecte notre animal de compagnie, il sera chroniquement malade toute sa vie. Il pourra mener une vie normale, mais il y aura toujours un risque de rechute. D’autant plus qu’il sera plus vulnérable à d’autres maladies.

Les meilleurs conseils pour prévenir les parasites chez votre animal de compagnie
Capture facebook

Prévention des parasites chez les animaux de compagnie

Prévention interne. La meilleure prévention contre les parasites internes est le sirop ou les comprimés vermifuges. D’ailleurs, il est important d’en prendre tous les trois mois pour les maintenir en bonne santé. Il convient d’administrer la quantité que le vétérinaire prescrit pour l’animal de compagnie.

Il existe également une série de mesures d’hygiène et de nettoyage pour mieux protéger notre animal de compagnie. Cela consiste à ramasser les excréments ou les restes dans les endroits où les chiens et les chats cohabitent (jardins, patios, terrasses…). On doit aussi maintenir une bonne hygiène dans les bacs à sable et les récipients dans lesquels nos animaux de compagnie boivent et mangent.

À lire 5 choses que votre chat essaie de vous dire en miaulant

Prévention externe. Il est également essentiel de protéger nos animaux de compagnie contre les parasites externes. Nous pouvons le faire avec un collier antiparasitaire ou en appliquant des pipettes. Ces mesures ne sont pas infaillibles contre le moustique leishmania. Toutefois, elles réduisent considérablement les risques de contagion.

Comme pour les parasites internes, nous pouvons appliquer des mesures supplémentaires. Entre autres, on recense les sprays antiparasitaires et anti-moustiques et les comprimés. On doit aussi baigner périodiquement notre animal avec un shampooing antiparasitaire et ne pas l’exposer à des endroits où il y a de l’eau stagnante. Par ailleurs, il faut maintenir la propreté et l’hygiène dans les accessoires de toilettage et d’alimentation de notre animal. Pour finir, on doit placer des répulsifs à la maison pour le protéger.