Elle achète un adorable chiot blanc, quand il grandit elle fait une découverte terrifiante

Une petite famille achète un chiot dans une animalerie. Mais lorsque celui-ci grandit, il a totalement changé. Voici les détails.

© Elle achète un adorable chiot blanc, quand il grandit elle fait une découverte terrifiante

Lorsque vous souhaitez adopter un animal, vous pouvez le faire dans un refuge ou l’acheter dans une animalerie. Dans les deux cas, il arrive que vous puissiez commettre des erreurs. En effet, parfois, vous pensez acheter une race de chien particulière, mais au bout du compte vous vous retrouvez face à une autre. C’est ce qui arriva à cette petite fille qui fut pris de choc. Découvrez l’histoire de ce chiot blanc !

Chiot : L’adoption d’un Pomeranian Siptz

La plupart des petites filles adorent les peluches. En fait, les parents les offrent souvent à leurs enfants comme animaux de compagnie. Dans cette optique, l’année dernière, une petite fille voulait avoir un chiot. Elle a donc décidé d’en acheter dans une animalerie.

La petite fille tomba sous le charme d’un petit chiot blanc. D’après le vendeur, il s’agissait d’un Pomeranian Spitz. Ce dernier est une race de chien de petite taille. Il appartient à une espèce qui ne présente pas généralement de signe de vieillissement.

À lire La rencontre magique entre une mère Koala et son nouveau-né, une scène incroyable

Elle achète un adorable chiot blanc, quand il grandit elle fait une découverte terrifiante
Capture facebook

Le Pomeranian Spitz est facilement reconnaissable à son beau pelage. En effet, cette race de chien possède un pelage particulièrement duveteux et redressé. Son pelage est en général très abondant. Ce qui fait qu’on les compare souvent à des oursons ou à des petites peluches.

Au début, le chiot semblait tout à fait ordinaire. Il mangeait comme n’importe quel autre chien. Sa famille le nourrissait de fruits, de blancs de poulet et d’autres aliments pour canidés. Mais au bout de trois mois, il a commencé à se comporter bizarrement et la petite fille n’y s’attendait pas du tout.

Un toutou pas comme les autres

Le chiot a commencé à avoir plus d’appétit pour la viande crue et aimait courir après les autres animaux. De plus, il était particulièrement têtu et n’aboyait jamais. Au début, il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Cependant, les soupçons ont commencé à grandir lorsque le toutou a grandi et a commencé à changer d’apparence.

En effet, son museau est devenu anormalement long et ses oreilles sont devenues de plus en plus pointues. De plus, le corps du chiot s’est allongé et sa fourrure est devenue de plus en plus épaisse. Par ailleurs, sa queue ressemblait de moins en moins à celle d’un chien ordinaire. En effet, elle était plus étendue et plus fournie.

À lire Les chiens sentent-ils vraiment la peur des autres ? La réponse dévoilée

Elle achète un adorable chiot blanc, quand il grandit elle fait une découverte terrifiante
Capture facebook

Et lorsque la petite fille a emmené son chiot en promenade, les autres chiens semblaient avoir peur de lui. Ils se sont montrés craintifs. Certains grognaient contre lui alors que d’autres le fuyaient et essayaient de se cacher. La propriétaire finit par se demander si le vendeur d’animaux de compagnie ne l’avait pas trompée.

Tout cela a duré environ un an. Par la suite, la propriétaire du chiot a commencé à chercher la raison du comportement de son chien. Finalement, elle a décidé de l’emmener au zoo. Sur les lieux, elle a consulté des experts. C’est ainsi qu’elle a découvert que son chiot qu’elle croyait être un Pomeranian Spitz n’en n’était pas un. Il s’agissait en fait d’une animale sauvage très rare : il s’agissait d’un « un renard arctique », aussi appelé chien blanc ou renard commun.

Chiot : Sa place est au zoo

Comme il ne s’agissait pas d’un animal domestique, la petite fille a dû s’en séparer. En fait, cette espèce n’est pas adaptée à la vie de famille comme le sont les chiens. Elle a donc dû le laisser au zoo, entre les mains d’experts.

De plus, au fur et à mesure que le chiot blanc avait grandi, son côté sauvage se réveillait. Son instinct de chasseur s’est amplifié, ce qui devenait très dangereux, tant pour sa maîtresse que pour la société. Toutefois, les responsables du zoo l’ont autorisée à rendre visite à son compagnon aussi souvent qu’elle le souhaite.

À lire Ce chat errant frigorifié se rend dans une maison, sa vie va changer pour toujours