Vacances de février : Qu’est-il autorisé de faire avec les mesures sanitaires ?

Vous êtes partis pour les vacances scolaires de février ? Attention à respecter les mesures imposées par les autorités !

Vacances de février
© Charles Platiau / Reuters

Ça y est, les vacances scolaires de février ont commencé ! De quoi permettre aux français de souffler un peu après les longs mois de confinement et de restrictions. Et c’est une pause bien méritée dont les vacanciers comptent profiter pleinement. D’autant plus que l’Etat a permis une certaine forme de liberté pour ceux qui ont décidé de partir en déplacement. Attention toutefois à ne pas outrepasser les opportunités que ces derniers ont laissé pour cette période. En effet, il ne faut pas oublier que les enjeux durant cette période de pause font partie des plus importantes.

La semaine dernière, Emmanuel Macron, Gabriel Attal ainsi qu’Olivier Véran ont enchaîné les discours. De quoi permettre aux français de comprendre les nouvelles mesures en vigueur. Des consignes que l’on doit garder en tête à tout moment pour éviter une nouvelle contamination à grande échelle. D’autant plus que les variantes commencent à entrer sur le territoire français. Quelles sont donc les possibilités et interdictions dont on doit tenir compte durant cette période de vacances scolaires de février ? Tekpolis a décidé de faire le point sur le sujet pour vous dévoiler les mesures à garder en tête !

 

Quelles destinations sont accessibles ?

Les départs en vacances scolaires de février se sont fait petit à petit. Les français peuvent ainsi se rendre dans différentes régions en fonction de leurs envies. Selon les annonces officielles, tout le territoire français reste accessible. Les vacanciers ont donc la possibilité de se rendre partout puisque les déplacements sont autorisés. Emmanuel Macron enjoint toutefois à respecter les mesures sanitaires en vigueur puisque “ la maladie ne prend pas de vacances ”. De même que pour le pays, le reste de l’Europe est ouvert. De quoi permettre aux français de se rendre dans d’autres territoires à condition de respecter les mesures imposées par les autorités locales.

Pour ce qui est du reste du globe, les sorties sont toujours interdites dans la plupart des cas. Seules quelques sorties avec motifs impériaux ont été autorisées par l’Etat. Les déplacements pour les vacances scolaires de février devront donc se faire avec la plus grande minutie pour éviter une éventuelle propagation de la maladie. Même si ces derniers ne sont pas interdits, il est conseillé de les réduire au maximum pour contenir la pandémie au plus vite. Une solution qui permettrait de retrouver une vie normale dans les plus brefs délais !

Les Tests PCR, ce qu’il faut retenir !

Le test PCR fait partie des prérequis pour un déplacement dans certaines régions. C’est notamment le cas pour les autres pays européens qui acceptent de recevoir des français durant les vacances scolaires de février. Ce dernier doit être effectué autant au départ qu’au retour des touristes. Une mesure peut-être compliquée mais qui est totalement nécessaire. Comme l’indique Jean Castex il y a quelques jours encore, “ nous devons éviter tout relâchement ”. Un conseil que les français se doivent de respecter pour une meilleure protection.

Le test PCR demandé pour les vacances scolaires de février devra donc être fait 72h avant le déplacement. Que ce soit pour partir ou revenir sur le territoire français, cette démarche reste obligatoire. D’autant plus qu’elle permet aux vacanciers de s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs de maladie en retournant à leur routine.

Vacances scolaires de février : Les derniers points

Outre ces points importants, de nombreuses mesures sont à respecter durant cette période de vacances scolaires de février. C’est notamment le cas du couvre-feu généralisé entre 18h et 6h sur tout le territoire français. Les automobilistes devront particulièrement en prendre compte puisque les voyages ne sont autorisés que sur cette période. Les vacanciers se déplaçant en train ou avion pourront toutefois justifier leur retard par un billet. Durant cette période, les français auront l’opportunité de se loger dans différents hôtels ou auberges de leurs choix. Les établissements d’hébergement restent ouverts mais pas ceux de restauration. Les vacanciers devront donc opter pour un repas livré s’ils ne cuisinent pas.

Bien que les déplacements en voitures et transports en communs soient autorisés, les remontées mécaniques sont interdites ! En effet, ces derniers ne font pas partie des libertés autorisées par l’Etat pour se rendre en montagne à cause de leur configuration. Il faut dire que les risques de contamination sont plus importants dans ce type de dispositif. De quoi alerter les touristes pour leurs vacances scolaires de février ! Heureusement que toutes les activités en montagne restent accessibles pour que chacun puisse profiter d’un véritable moment de détente.