L’histoire surprenante de Vaska, le chat qui chassait pour nourrir sa famille humaine pendant la guerre

Un chat qui chassait pour aider sa famille

© Flickr / Dmitri Djouce

Chat: La Seconde Guerre mondiale a été une période triste et sombre de l’histoire de l’humanité. Ce furent des années de famine, de guerre, de violence et de grande souffrance. Les gens étaient affamés et il n’y avait de nourriture nulle part.

Donc tout était bon à prendre pour manger. Une famille de Leningrad, en Russie, qui n’avait rien à manger, s’est tournée vers son chat bien-aimé nommé Vaska pour se nourrir.

Ce chat, grand chasseur, avait l’instinct de nourrir ses proches, sortant chaque jour pour chasser les oiseaux.

chat
Dimitri Djouce

C’est l’histoire racontée dans plusieurs interviews et livres par une femme qui était la fille et la petite-fille de ceux qui vivaient dans une maison avec juste ce qu’il fallait, attendant chaque jour que Vaska apparaisse avec un oiseau pour qu’ils puissent faire du ragoût.

Le chat, très intelligent, s’est assis et a attendu pendant que grand-mère préparait la nourriture et lui a ensuite donné sa part. Et c’est ce qui s’est passé tous les jours. Les trois femmes, au milieu de la guerre et des bombardements, dépendaient d’un chat pour les nourrir. Mais la situation n’a fait qu’empirer, et la famine n’a jamais cessé.

A tel point que même Vaska a commencé à s’affaiblir et ne chassait plus comme avant. Puis il a commencé à recevoir l’aide de sa grand-mère, qui accompagnait son chat à la chasse. Elle laissait des miettes de pain pour que les oiseaux apparaissent, afin que Vaska puisse chasser avec le peu d’énergie et de force qui lui restait.

© TASS

Grand-mère, élaborant un plan pour attraper autant d’oiseaux que possible, attendait derrière un buisson. Puis Vaska faisait son travail en attrapant les oiseaux avec ses griffes, avant que Grand-mère n’apparaisse sur les lieux et ne termine la chasse.

Une fois le blocus de Leningrad terminé, la nourriture a commencé à arriver plus régulièrement, alors la grand-mère, reconnaissant la loyauté et le dur labeur de Vaska, lui a donné le meilleur morceau de nourriture en guise de remerciement. Vaska aimait les trois femmes et avait une grande intuition.

C’est pour cette raison que quelques heures avant un raid de bombardement sur Leningrad, le chat a commencé à se manifester de manière évidente, en marchant partout et en miaulant, comme une manière d’exprimer que quelque chose de très mauvais était sur le point de se produire. Les trois femmes se sont enfuies, emmenant avec elles Vaska, dont elles se sont occupées afin que personne ne le mange pendant le pire de la famine.

Aujourd’hui, Vaska, la grand-mère et la mère de la femme qui a raconté cette histoire déchirante, reposent dans la même tombe. Une histoire qui, au-delà de la faim et du drame, reflète l’amour que les chats éprouvent pour leurs maîtres.

Si vous aimez les animaux, n’oubliez pas de partager nos articles avec vos amis.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook