Cette prime de 100€ dont les Français vont bénéficier cette semaine, ne la manquez pas !

Les plus chanceux d’entre vous vont recevoir un chèque énergie de 100 euros dans leur boîte aux lettres. Alors, en faites-vous partie ? On vous répond.

© Capture Facebook

Les sanctions menées contre la Russie ont eu pour la France et le reste du monde une hausse du prix de l’énergie, outre celui de l’essence. À long terme, cela aura un impact non négligeable sur le pouvoir d’achat des citoyens français. Face à cela, le gouvernement Macron a eu l’idée d’un chèque énergie de 100 euros. D’après les sources, cette prime concernerait des milliers de foyers dans 11 départements.

Qui bénéficie de cette prime énergie ?

Distribuer un chèque valant 100 euros aux 67 millions de Français coûterait trop cher à l’État. De plus, il y a des familles qui en ont plus besoin que d’autres. Voilà pourquoi il faut faire un tri entre les concitoyens. Comment ça fonctionne ?

En fait, le principe est simple : s’intéresser au revenu fiscal de référence et au nombre de personnes qui composent le foyer. Concrètement, si le revenu par personne de votre foyer est inférieur à 10 800 euros, alors vous êtes éligible à la prime. Le cas échéant, vous n’avez pas besoin de faire une longue procédure. Tout est automatique. Ce qu’il vous reste à faire, c’est attendre que la Poste vous livre votre chèque énergie.

Capture d’écran Twitter

Quand le chèque sera-t-il livré ?

Au risque de vous décevoir, il n’y a pas de date exacte quant à l’attribution du chèque énergie. En fait, tout dépend de la réactivité de votre département de résidence. En tout cas, la troisième salve a débuté le 11 avril dernier.

Par conséquent, il est possible que vous receviez cette indemnité dans les jours qui ont suivi. En l’occurrence, entre le mercredi 13 et le vendredi 15 avril 2022. Alors, avez-vous reçu une enveloppe dans votre boîte aux lettres ?

Comment se service de la prime ?

Il convient de rappeler que les 100 euros de cette prime n’iront pas dans votre compte en banque. En effet, il s’agit d’un chèque énergie. Comme son nom l’indique, vous ne pouvez vous en servir que pour un motif lié à l’énergie, notamment payer votre facture d’électricité.

Pour ce faire, l’État vous offre 3 choix :

  • Faire un enregistrement sur le site du gouvernement. Ce faisant, veuillez fournir la référence client et bien évidemment le numéro de contrat. Cela vous évite les mauvaises surprises.
  • Vous pouvez aussi l’envoyer par courrier. Si vous le faites, comme pour l’option précédente, pensez à indiquer au dos du chèque votre référence client.
  • Votre troisième et dernier choix consiste à utiliser le chèque en main propre. De ce fait, lorsque vous payez votre fournisseur d’énergie, vous pouvez utiliser le chèque tant qu’il est valide. De même quand vous vous faites livrer du fuel ou du bois.

Cela dit, ne tardez pas trop quand même parce que le chèque énergie ne dure pas éternellement. En principe, il expire au bout d’un an. Toujours est-il qu’avec le coût de l’énergie, ce ne sont pas 100 euros qui vont durer un an.

Prime inflation : une réclamation est-elle possible ?

Une chose est sûre, le versement de la prime inflation ne se passe pas toujours sans accrocs. C’est bien loin d’être le cas, car depuis décembre 2021, son lancement, il y a toujours eu des problèmes à ce sujet.

Dans tous les cas, malgré le fait qu’elles remplissent les conditions, de nombreuses familles n’ont pas eu de versement. Parmi elles des salariés en arrêt maladie au 31 octobre ou encore des demandeurs d’emploi.

Si vous faites partie de ceux qui remplissent toutes les conditions, mais qui n’ont pas encore eu de prime inflation à ce jour, vous pouvez faire une réclamation. D’ailleurs, l’État a créé un site dédié à cela. Il est disponible depuis le 28 mars dernier. Pour faire une réclamation, c’est très simple ; il suffit de suivre quelques étapes.

La première consiste à entrer vos identifiants. Une fois connecté, le site vous demande votre RIB. Après quoi, comptez jusqu’à 10 jours pour recevoir votre remboursement.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook