Les 2 théories des scientifiques pour expliquer pourquoi les girafes ont un cou aussi long

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi les girafes ont-elles un cou aussi spectaculaire ? Les scientifiques révèlent 2 théories surprenantes !

L’image des girafes avec leur long cou gracile est ancrée dans nos esprits. Mais saviez-vous que ce trait anatomique distinctif a longtemps intrigué les scientifiques ? Deux théories principales visent à expliquer l’évolution de ce cou hors du commun !

Les girafes, un cou au service de la survie et de la maternité ?

Pendant des années, la théorie dominante expliquait le long cou des girafes par un avantage évolutif. Un trait leur permettant d’atteindre des feuilles inaccessibles aux autres herbivores. Cependant, une équipe de biologistes a mené des recherches approfondies.

Les 2 théories des scientifiques pour expliquer pourquoi les girafes ont un cou aussi long
Capture Facebook

Ils ont étudié les girafes Masaï, tant en captivité qu’en milieu naturel. Et leurs conclusions remettent en cause cette vision simpliste. L’étude a révélé une différence notable entre les genres ! Les femelles adultes ont donc un cou proportionnellement plus long que les mâles.

À lire La vermifugation de vos animaux de compagnie : voici comment faire et à quelle fréquence

Ce constat contredit la théorie de la sélection se*uelle. Celle-ci suggérait que les mâles auraient développé un cou plus long au fil du temps. D’autant plus qu’ils utilisent leur cou comme arme dans les combats pour dominer un territoire.

Les chercheurs avancent une hypothèse alternative : l’adaptation à la maternité. En effet, les girafes femelles donnent naissance à des petits qui peuvent mesurer plus de deux mètres de long à la naissance. Le long cou des femelles leur permet d’atteindre plus facilement les feuilles riches en nutriments pour nourrir leurs progénitures.

Un long cou aux multiples facettes

L’étude met en lumière le rôle prépondérant du long cou des girafes femelles dans la maternité. Cependant, elle n’écarte pas totalement la théorie précédente. Les recherches suggèrent que cette pratique pourrait être « un avantage secondaire plutôt qu’un facteur déterminant ».

Les chercheurs à l’origine de l’étude avancent l’idée que la structure robuste du cou des mâles pourrait effectivement leur conférer un avantage. Pour étayer cette hypothèse, ils ont présenté un diagramme révélant les diffférences spécifiques au sexe entre les girafes.

À lire Les animaux sont de plus en plus « intelligents » d’après les scientifiques

Les 2 théories des scientifiques pour expliquer pourquoi les girafes ont un cou aussi long
Capture Facebook

Contrairement aux femelles, les mâles possèdent un cou plus épais et des pattes antérieures plus longues. Ces adaptations physiques semblent être étroitement liées au comportement reproducteur de l’espèce. Soit, le montage lors de l’accouplement pour les mâles et la nécessité de porter et de nourrir les petits pour les femelles.

Des observations complémentaires suggèrent que les proportions corporelles des girafes évoluent significativement avec l’âge. Les différences morphologiques spécifiques ne sont pas visibles chez les jeunes girafes. Toutefois, elles apparaissent au cours de l’âge adulte. Cela indique que le développement du cou dépend des besoins distincts liés à la reproduction.

Les girafes, des géants aux pieds d’argile ?

Le long cou des girafes constitue un handicap sur certains terrains. En effet, ces mammifères géants se révèlent incapables de gravir des pentes abruptes. Cela restreint leur liberté de mouvement dans des environnements accidentés.

Par ailleurs, il est important de noter que les girafes sont aujourd’hui considérées comme des espèces vulnérables. En effet, leur nombre ne cesse de connaître une dégradation inquiétante. Au cours de ces 35 dernières années, l’IUNC rapporte une diminution de plus de 40 %. Cela montre la nécessité de trouver des méthodes plus efficaces afin de les protéger.

À lire Un homme crée l’Arche de Noé pour sauver ses animaux d’un ouragan


Vous aimez cet article ? Partagez !