Pourquoi les gorilles se frappent-ils la poitrine ? Cela n’arrive pas que dans les films

Les gorilles sont souvent associés à une action spécifique : se frapper la poitrine. Cependant, cela se produit dans la vie réelle.

Parmi les principales caractéristiques que possèdent les animaux et qui les différencient, il n’y a pas seulement leur couleur ou leur type de nourriture. En effet, il y a aussi leur taille et d’autres aspects qui les rendent représentatifs, tels que leur comportement. Ainsi, certains animaux, par exemple, ont du venin, certains ont des cornes, certains sont aveugles. Et certains ont des comportements typiques, comme les gorilles.

Pourquoi les gorilles se frappent-ils la poitrine ? Cela n’arrive pas que dans les films

Les gorilles, et plus particulièrement les primates, sont l’une des espèces les plus proches de l’homme. Et ce, non seulement sur le plan physique, mais aussi sur le plan comportemental.

Une étude internationale a révélé que les gorilles mâles se frappent la poitrine comme un indicateur acoustique de leur taille. Mais aussi de leur capacité de concurrence vis-à-vis de leurs rivaux et des femelles.

À lire La vermifugation de vos animaux de compagnie : voici comment faire et à quelle fréquence

Les travaux ont révélé le sens caché des battements de poitrine emblématiques des gorilles. Aussi, les individus plus grands et plus compétitifs émettent des fréquences sonores plus basses, c’est-à-dire des sons plus graves, de sorte que la taille du gorille est encodée dans le message sonore.

Pourquoi les gorilles se frappent-ils la poitrine ? Cela n'arrive pas que dans les films
Capture Facebook

La signification

Selon les études des experts, ce signal visuel et acoustique indique de manière fiable les dimensions corporelles des gorilles. Et ce, à leurs groupes sociaux mâle et femelle, ainsi qu’aux autres gorilles des groupes voisins.

Jusqu’à présent, on pensait que le battement était associé à la compétition entre les mâles et au processus de choix du groupe par les femelles. Cependant, personne ne connaissait le type d’informations que les gorilles communiquaient.

Les travaux ont montré que la stratégie de battement du thorax est donc un indicateur fiable de la taille corporelle des gorilles. De plus, cela révèle leur capacité de compétition vis-à-vis des membres de leur groupe social et des autres.

À lire Les animaux sont de plus en plus « intelligents » d’après les scientifiques

Pourquoi les gorilles se frappent-ils la poitrine ? Cela n'arrive pas que dans les films
Capture Facebook

Le son de ces coups intimide les mâles rivaux

Selon les chercheurs, l’anatomie proche du larynx des grands mâles réduit la fréquence du son produit par ces singes lorsqu’ils battent leur poitrine.

Les coups peuvent alors être entendus jusqu’à un kilomètre de distance. Ainsi, ils choisissent d’éviter de se battre avec le mâle émetteur. Par contre, les femelles peuvent utiliser l’information pour choisir un partenaire.

« Les gorilles mâles se frappent la poitrine une fois toutes les 20 heures d’observation. Néanmoins, ils peuvent le faire toutes les quelques minutes lorsqu’ils interagissent entre deux groupes », explique Jordi Galbany, professeur de psychobiologie à l’UB. Les chercheurs ont également constaté que ce comportement est plus fréquent les jours où la femelle est en chaleur.

L’équipe a enregistré les battements de poitrine des gorilles pour analyser différents paramètres sonores (durée, nombre de battements, fréquence d’émission). De plus, elle a étudié la largeur du dos de chaque animal à l’aide de techniques photogrammétriques non invasives.

À lire Un homme crée l’Arche de Noé pour sauver ses animaux d’un ouragan

Ainsi, cela pourrait signifier que les gorilles se frappent la poitrine comme symbole d’autorité et de compétitivité.


Vous aimez cet article ? Partagez !