Vers une
fusion des messageries Messenger, Instagram et WhatsApp ?

Vers une fusion des messageries Messenger, Instagram et WhatsApp ?

Publié le 30 octobre 2018 à 12h00

Le patron de Facebook a récemment fait part de son souhait que les systèmes de messagerie de Messenger, WhatsApp et Instagram fusionnent. Toutefois les trois services continueront d’exister de manière séparée. Seule leur architecture technique aura des points communs.

Aujourd’hui, il n’est pas possible d’échanger si vous êtes sur Messenger et votre interlocuteur sur WhatsApp. C’est précisément ce que veut faire évoluer Mark Zuckerberg, qui souhaiterait que les infrastructures techniques des trois plateformes de Facebook – WhatsApp, Instagram et Messenger – soient interconnectées.

Vers une fusion des dispositifs de messagerie de Messenger, WhatsApp et  Instagram ?

Facebook a ainsi indiqué au New York Times vouloir chercher « des moyens de faciliter la communication avec vos amis et votre famille via des réseaux ». Mais cela ne se fera pas tout de suite, puisque l’on parle de 2020 pour que l’opération soit menée à son terme.

A l’heure actuelle, tout ne serait pas calé, et il y aurait « beaucoup de discussions et de débat » sur le mode de fonctionnement du dispositif. Ce qui est sûr, c’est que cette fusion permettrait au réseau de fidéliser ses usagers, d’autant plus que le nombre d’usagers de Facebook a eu tendance à stagner voire à baisser en 2018.

WhatsApp, Instagram et Messenger concernés

De même, cette architecture technique commune permettrait de proposer des services publicitaires plus efficaces, surtout que WhatsApp et Messenger ne sont pas particulièrement rentables aujourd’hui. C’est par contre le cas d’Instagram, véritable fer de lance du groupe Facebook. Pourtant, ce nouveau projet ne plaît pas à tous.

En effet, il y aurait des remous et des dissensions en interne. Le second cofondateur de WhatsApp, Jan Koum, a ainsi claqué la porte au mois de mai dernier. Il faut dire qu’au moment du rachat de WhatsApp et d’Instagram, le patron de Facebook leur avait promis une certaine indépendance, ce qui n’est manifestement plus à l’ordre du jour.

Tout ne sera donc pas simple pour Mark Zucherberg, d’autant plus que les écueils techniques s’annoncent nombreux. Une reconfiguration profonde de WhatsApp, Facebook Messenger et Instagram devrait ainsi été nécessaire pour que les trois services soient compatibles. C’est notamment le fait que WhatsApp soit une messagerie chiffrée qui risque de poser problème…