Danièle Gilbert : Elle préfère que son mari soit décédé – Interview choc !

Indétrônable speakerine de la télévision française, Danièle Gilbert n’a jamais été oubliée des Français, bien que cette dernière se fasse très discrète à la télévision.

Comme la majorité de la population en France, l’ancienne présentatrice est bouleversée par la crise sanitaire que nous vivons tous. Confinée à son domicile, celle qui est devenue veuve en octobre 2018 a fait des confidences étonnantes le mercredi 15 avril dernier, lors d’une interview qu’elle accordait au magazine « Ici Paris ».

Danièle Gilbert est heureuse que son mari n’assiste pas au coronavirus

Malgré le confinement imposé à tous, Danièle Gilbert reste optimiste et tente comme elle le peut de voir le positif dans cette situation. En effet, elle avoue supporter plutôt bien l’enfermement, d’autant plus que c’est obligatoire. De plus, l’ex speakerine confie avoir trouvé d’autres centres d’intérêt, même si elle sera contente lorsque la population aura à nouveau le droit de sortir. Néanmoins, cette période marquée par de nombreux décès n’est pas sans lui rappeler son défunt mari, disparu en octobre 2018 suite à une longue maladie neurologique dégénérative. À son propos, elle fait d’ailleurs des confidences étonnantes, même si ces dernières paraissent fondées tant elle aimait son époux.

« Je suis contente qu’il n’ait pas vécu cette période, car affaibli comme il était, il aurait eu des angoisses. » pense Danièle Gilbert.

Alors qu’elle est aujourd’hui âgée de 77 ans, la présentatrice garde un souvenir heureux de ses années passées avec Patrick Scemama, qui lui a manifestement donné le sourire pendant plus de 27 ans. Une belle histoire qui ne s’arrêtera jamais vraiment, puisque celui-ci continue de vivre dans son cœur.

Le mari de Danièle Gilbert était une personne extraordinaire

En septembre dernier, invitée dans l’émission « L’instant De Luxe », Danièle Gilbert s’était confiée sur son défunt mari. Durant cet entretien, la présentatrice n’avait pas tari d’éloges à son encontre, révélant à quel point il était une personne exceptionnelle.

View this post on Instagram

Joyeux Anniversaire à Danièle Gilbert, avec sa première télévision.. J’aime beaucoup Danièle que je connais depuis 48 ans.. elle à toujours été formidable, ne refusant jamais d’inviter dans son émission les artistes avec qui je travaillais. On a fait beaucoup de Festival de Cannes ensemble, Midi Première était en direct. Chaque matin nous prenions le petit déjeuner ensemble au Blue Bar, un matin il y avait Paul Newman avec Joanne Woodward à quelques tables de la nôtre.. et bien la foule ne demandait des autographes uniquement à la Grande Duduche, ignorant totalement les deux stars. En 81, Mitterrand a fait remplacer Danièle par Anne Sinclair et l’audience a chuté! Ce qui est fou c’est qu’elle n’est jamais revenue à l’antenne et que sa popularité est toujours incroyable ! #danielegilbert #anniversaire #premieretele #midipremiere #lagrandeduduche #tf1 #festivaldecannes #bluebar #cannes #paulnewman #joannewoodward #annesinclair #souvenir

A post shared by @ oneday_odoc on

  • Meurtrie par sa disparition, l’icône de la télévision admettait qu’elle essayait tout de même de s’accrocher et de continuer à vivre.
  • À ses yeux, Patrick était « quelqu’un d’extra, très intelligent, un peu plus que la moyenne, un peu plus gentil que la moyenne, un peu plus modeste que la moyenne et surtout très vif ».

Surmonter la perte d’un homme avec lequel elle partageait sa vie depuis 27 ans n’a pas été facile, comme elle le dit elle-même.

« Sur les souffrances, il y a souvent quelque chose qui rebondit en mieux. Pas celles de perdre les gens qu’on aime, celles-là c’est autre chose, il faut faire avec… »


Pour l’occasion, elle n’avait pas manqué de raconter leur rencontre, précisant à quel point celle-ci tenait du miracle, puisqu’à quelques minutes près les deux amoureux ne se seraient jamais mariés.

« Si j’avais continué à faire mon émission à midi et demi, je ne serais pas allée déjeuner dans un restaurant chinois où l’on se retrouvait tous à l’époque, et c’est grâce à ce restaurant, car il avait ses bureaux derrière, que j’ai pu rencontrer Patrick. »

Une histoire d’amour digne d’un conte de fées, que Danièle Gilbert a vécue avec passion et tendresse.