Les producteurs de chanvre vs l’État

Les producteurs de chanvre vs l’État

Depuis de nombreuses années, parmi les techniques de médecine alternative, on retrouve une certaine substance que l’on appelle CBD, cannabis à usage thérapeutique, ou encore cannabis médicinal. Issue de la plante de chanvre ou bien de la plante de cannabis, cette substance est légale à la consommation et à la vente en France.

Cependant, l’État français garde cependant de nombreuses réserves en ce qui concerne ce produit, ce qui ne plaît pas du tout aux producteurs de CBD.

Le CBD, substance miraculeuse

Si le CBD est de plus en plus consommé depuis quelques années, c’est que ce dernier possède de nombreuses vertus pour notre santé. En effet, le cannabis à usage thérapeutique possède des propriétés anti-inflammatoires et bien d’autres, qui lui permettent d’être efficace. Il est donc possible d’utiliser le CBD afin de soulager les personnes atteintes de certains troubles comme des troubles du sommeil ou encore des troubles de l’anxiété, des patients atteints de maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson, ou encore dans le cadre de légères infections cutanées par exemple.

 

Même si le CBD est une substance efficace, il est important de rappeler que ce dernier ne doit pas être utilisé comme un traitement à part entière mais comme un complément de ce dernier.

 

Il est possible de retrouver le CBD sous différentes formes afin d’en faire différentes consommations. Vous pouvez donc consommer du cannabis à usage médical sous forme d’huile, à ingérer directement ou bien à travers des mélanges dans des préparations, mais aussi sous forme de fleurs, que vous pouvez également mélanger à des tisanes par exemple, sous forme de granulés, sous forme d’e-liquide à consommer grâce à l’utilisation d’une cigarette électronique, ou encore sous la forme de chewing-gum.

 

Des produits trouvables à la vente sur internet mais aussi dans plusieurs villes de France, dans des endroits de vente physique.

Une législation encore trop stricte pour les producteurs

La particularité du CBD est que cette substance contient, en quantité très faible, une légère dose de THC. Le THC est quant à lui totalement interdit à la consommation et à la vente en France, considéré comme une drogue due à son effet addictif et à ses conséquences néfastes sur notre santé. Le CBD peut être commercialisé en France s’il contient un pourcentage inférieur à 0,2% de THC.

 

Cependant, même si la loi française autorise la production, la vente et la consommation de CBD, ce n’est pas assez pour les producteurs qui considèrent la législation encore bien trop lourde. Et afin de pouvoir faire entendre leur voix auprès du gouvernement, l’Association française des producteurs de cannabinoïdes décide d’utiliser les grands moyens et de porter plainte. Ainsi, c’est devant deux grandes institutions, qu’ils vont contester la réglementation en matière de CBD, le Conseil d’État, et le Conseil constitutionnel.

 

Les producteurs proclament leur légitimité en imposant plusieurs arguments. Ces derniers reposent sur les bienfaits, prouvés par les études, du cannabis à usage thérapeutique sur un grand nombre de personnes, mais également sur le fait que cette substance ne constitue en rien une drogue comme peut cependant l’être le THC. De plus, il expose le fait que leur activité et la filière de production de CBD pourraient totalement répondre aux différents enjeux économiques mais aussi écologiques de demain. Il réclame donc une législation plus souple, mais aussi plus adaptée au contexte et à la demande grandissant en matière de consommation de CBD, plutôt que la législation actuelle considérée comme restrictive. Un long combat que vont devoir mener ses producteurs face à un État qui semble pour le moment plutôt réfractaire.