« Je vais mourir » : Mélanie Gonzalez (Familles nombreuses), affolée à cause de sa fille

Rien ne se passe comme prévu dans l’émission Familles nombreuses. A peine le nouveau bébé pointe le bout de son nez que la jalousie s’en mêle. Tekpolis fait le point sur cette histoire hallucinante !

Mélanie Gonzalez (Familles nombreuses), affolée à cause de sa fille
© TF1

Pas facile de s’insérer dans le quotidien de ces Familles nombreuses ! En tout cas, la vie n’est si rose qu’elle paraît chez les Gonzalez !

Énième rebondissement dans Familles nombreuses !

Quelques semaines après le premier confinement, les téléspectateurs découvrent le concept de Familles nombreuses. Comme son nom l’indique, le public va pouvoir suivre le quotidien de ces personnes hautes en couleur. Pour information, sachez qu’aucun scénario n’est écrit à l’avance par la production. D’ailleurs, on ne leur demande par de rentrer dans des cases, mais juste d’être vrai et sincère avec ceux qui les regardent. Par conséquent, dans cette télé-réalité aux allures de documentaire, chaque membre arrive avec ses qualités et ses défauts. Et souvent, cela donne lieu à des situations cocasses ou bien riches en émotion.

Et sur les réseaux sociaux, vous êtes nombreux à commenter ce quotidien en dents de scie. Du reste, le départ de Camille Santoro a fortement blessé les internautes. Heureusement qu’elle demeure encore disponible sur Instagram. Quant au mystère du fils de Rofrane Bambara, on sait maintenant de quoi il en retourne. Vivement les prochains épisodes ! Souvent imitée, mais jamais égalée, l’attitude de Mélanie Gonzalez divise les fans de l’émission. Sans plus attendre, Tekpolis fait le point sur les derniers rebondissements. Bouclez vos ceintures, nous rentrons dans une zone de turbulences  !

Une arrivée en fanfare !

Lorsqu’elle annonce la venue de ce huitième petit ange, la candidate de Familles nombreuses jete un pavé dans la mare. On est en droit de se demander pourquoi elle a absolument tenu à le dissimuler des regards indiscrets ? Pour autant, sur la Toile, elle ne peut pas s’empêcher de diffuser des photos de l’adorable Marceau. Autour du nouveau-né, ses frères et sœurs rivalisent d’ingéniosité pour l’entourer d’amour. Cette pandémie interminable a fortement démoli le moral des petits et des grands enfants. Ce n’est pas évident de faire ses premiers pas ni de guider convenablement cet être si fragile.

Dès la fin de l’été 2021, Mélanie Gonzalez prend les devants. Lassée d’entendre les pires rumeurs dans la presse ou sur la Toile concernant les membres de Familles nombreuses, elle est décisionnaire. En ce qui concerne sa tribu, elle annonce une merveilleuse nouvelle à ses abonnés. « Voici une photo de notre petit Marceau. Une heure de vie et déjà tellement d’amour… Nous sommes tous trop fan (…) » Émue, elle estime que c’est le point de départ d’une nouvelle existence à 10 ! Et à ceux qui critiquent l’arrivée de ce bébé, elle leur précise que « l’amour ne se divise pas il se multiplie ». Face à ce proverbe, la rédaction de Tekpolis est dubitative. Dans un futur plus ou moins proche, comment vont-ils faire pour affronter ce quotidien tellement complexe par le passé ?

La goutte d’eau ?

L’adolescente Margot a toujours un œil sur sa cadette Cléo. En effet, elle redoute vraiment que la jalousie envahisse le cœur de sa princesse si fragile. Contre toute attente, c’est la mère de Familles nombreuses qui va apaiser les esprits. Elle assure à la grande que la petite semble motivée à épauler ses parents dans l’éducation de Marceau. Cher lecteur de Tekpolis, essayez de deviner par quoi cela commence ? Par le choix de la garde-robe évidemment. Avec ses mots, elle leur précise qu’elle refuse que son frère ait dans son armoire des « vêtements pas beaux. » Voilà qui a le mérite d’être clair et net !

De son côté, Margot a une série d’arguments sur le cas Cléo. Elle se projette et estime que « plus tard, ce sera peut-être moi qui sera enceinte ». Rêveuse, souriante, elle imagine déjà la complicité avec sa sœur devenue tante. Cette phrase symbolise à elle-seule les attentes de l’une envers l’autre. « C’est peut-être elle qui m’aidera ». Pour autant, la réaction de maman de Familles Nombreuses n’est pas aussi positive que l’on pourrait le croire. Elle commence par faire une drôle de menace. « Je vais mourir ». En s’imaginant la scène, elle déclare. « Ma fille enceinte, il ne manque plus que Cléo passe le bac ». Et vous cher ami de Tekpolis, qu’en pensez-vous ? Est-ce vraiment le moment de faire des plans sur la comète alors que Marceau nécessite une vigilance de tous les instants ? Nous vous disons suite au prochain numéro et à bientôt pour de nouvelles aventures !