Huguette « Scènes de ménages » songe à la mort, confession osée de Liliane

Huguette a une fois encore surpris les téléspectateurs. Cette fois, elle a carrément demandé à Raymond s’il serait capable de l’aider à mettre fin à ses jours !

Scènes de ménages : Huguette songe à la mort, Liliane partage une envie peu avouable !
© Offside/M6

Scènes de ménages, c’est la série devenue culte sur M6. L’émission qui met en scène des couples de différentes tranches d’âge fête aujourd’hui ses 12 ans. Coups bas, mauvaise foi, disputes mais aussi moments tendres, les acteurs de la série ont depuis conquis le cœur des Français.

Parmi les comédiens de cette fiction signée M6, Marion Game est une femme des plus épanouies dans sa vie sentimentale. « J’ai trouvé “le même que moi” : Jean-Claude, plus de quinze ans que l’on est ensemble ! », confiait-elle ainsi pour Nouvelle Vie Magazine.

La comédienne n’a pas eu des relations amoureuses très faciles dans sa vie. « Il a le même souci d’indépendance que moi, on est né la même année, à un jour près. Nous sommes comme des jumeaux, avec une connivence, une complicité extraordinaire, les mêmes besoins, les mêmes non-besoins. On se dit tout, on est hyper complices ! », renchérit-elle, joyeuse comme tout !

« Le gag, c’est notre rencontre »

Et de poursuivre : « Mais on ne vit pas ensemble, chacun sa maison et on se voit quand on en a vraiment envie. Le gag, c’est notre rencontre : c’était un ami de ma fille Virginie, avec lequel elle jouait aux tarots. Quand elle a vu la vie de cet homme, quand elle l’a entendu parler, elle s’est dit : “Ça, c’est un homme pour ma mère.” Elle m’a appelée et m’a dit : “Rencontre-le, je suis sûre que vous allez vous entendre à merveille !” Bingo, elle avait raison ! Jean-Claude, je peux compter sur lui, et il peut compter sur moi. » Une histoire incroyable, pas vrai ?

Surtout qu’elle ne porte pas vraiment les hommes dans son cœur. « Si tout à coup votre cœur bat, ils s’en servent. Ils manipulent, ils deviennent tortionnaires. », n’hésite-t-elle pas à lâcher dans les colonnes de Nouvelle Vie.

Elle n’hésite pas à confier ainsi ses peines.  «  À chaque rencontre amoureuse que j’ai eue dans ma vie, où je me suis ouverte corps et âme, il a fallu à un moment donné que je devienne chef militaire, que je récupère ma liberté de penser, d’action, parce qu’il y avait main mise. », explique en effet la comédienne.

« Je suis sûre que beaucoup de femmes souffrent de ceci. »

« Je n’ai jamais pu supporter d’appartenir à quelqu’un, d’être sa chose qu’il puisse triturer. Et je ne suis tombée que sur des hommes qui, sous prétexte qu’ils m’aimaient, faisaient main basse sur moi. Inconsciemment, me dégager de cela, je savais que c’était la seule façon d’avancer dans la vie, de m’appartenir. Je suis sûre que beaucoup de femmes souffrent de ceci. De plus, elles n’osent pas partir parce que, souvent, elles n’en ont pas les moyens. », pense celle qui incarne Huguette sur M6.

Et s’il y a un homme contre qui elle garde une dent, c’est Jacques Martin. La comédienne de 83 ans n’a pas hésité à faire quelques confidences sur l’ancienne star du PAF. Ça s’est passé dans l’émission L’instant de Luxe pour Télé Star. « Je me suis barrée parce que Jacques Martin, ce n’était pas ma vie. Il voulait régner tout le temps. Il ramenait sa gueule, tout le temps ! », a lâché la femme de Raymond sur M6.

Pourtant, quand elle le rencontre, tout se passe pour le mieux. « C’est l’homme qui a provoqué chez moi le plus de passion, le plus d’engagement. Un personnage brillantissime, plein de charisme. C’était un précurseur, un homme extraordinaire, mais qui est arrivé dans ma vie au plus mauvais moment. Ma carrière démarrait formidablement, le prix Marcel Achard chez René Simon, les professionnels qui commencent à s’intéresser à moi… Je passe une audition et suis engagée pour jouer la fille de Pierre Brasseur, je fais de la télé… Bref, tout baigne ! », se rappelle-t-elle pour Nouvelle Vie Magazine.

« Il était malheureux, il m’en voulait un peu »

Mais le présentateur lui mène une vie infernale ! « La tragédie surgit à nouveau dans notre couple, car Jacques est très jaloux de mon succès. Et la question se pose à moi : qu’est-ce que je choisis ? Cet homme merveilleux, que j’aime, et avec qui la vie est divine ? Où est-ce que je fais mon boulot, est-ce que je continue à être comédienne ? J’ai fini par choisir le métier plutôt que l’homme, pour ne pas être détruite une fois de plus. », conclut-t-elle dans les colonnes de Nouvelle Vie.

Sur le plateau de L’instant de Luxe, Marion Game va cette fois-ci beaucoup plus loin dans ses propos. « Ce n’était pas des années de souffrance mais à côté de la plaque. Je n’avais rien à faire avec cet homme ! Rien ! Lui c’était : moi je, moi je. Et moi, j’avais ma carrière à faire », a-t-elle ainsi asséné .

Pour se protéger, l’artiste a donc choisi de se séparer. Mais Jacques Martin a très mal digéré la nouvelle. « Il était malheureux, il m’en voulait un peu », a-t-elle lâché. Il aurait tout fait pour se rabibocher avec la comédienne. Enfin, ce n’est pas ce qui la tracasse le plus désormais. Car Marion Game fait face à une situation dramatique sur les plateaux de M6.

En effet, l’actrice n’arriverait plus à retenir ses textes ! Elle utiliserait une oreillette. Mais même en lui soufflant ses textes, ce serait une catastrophe. D’après nos confrères de People Act Magazine, il faudrait désormais plusieurs heures à l’actrice pour tourner une scène qui d’habitude se met en boîte en une demi-heure. On compatit !

Scènes de ménages: “Pauvre fou !”

Au sein de la rédaction de Tekpolis, on compatit ! Mais ce qui nous a beaucoup inquiété, c’est quand son personnage, Huguette, a demandé à Raymond s’il serait capable de l’aider à mourir ! C’était en novembre dernier. Huguette a bien précisé que ce ne serait qu’en cas de maladie incurable. Forcément, Raymond a répondu oui. Il n’en fallait pas plus pour qu’Huguette le traite de “pauvre fou”. Cette séquence nous a beaucoup fait rire. Ce couple d’octogénaire n’a pas son pareil. Leur humour grinçant est inégalable !

Dans le même épisode, Liliane, jouée par Valérie Karsenti, et José, interprété par Frédéric Bouraly profitaient d’un moment de lecture, quand tout à coup Liliane lâche à haute voix : “J’aimerais bien m’envo*er en l’a*r”. Liliane se rend compte qu’elle a dit à haute voix ce qui lui trottait dans la tête ! A son tour, José comprend que son travail sur le lâcher prise commence à faire effet. Mais cela risque d’être compromettant dans certaines circonstances ! En effet !