Françoise Hardy en fin de vie, dévoile l’héritage qu’elle va léguer à son fils Thomas Dutronc

Âgée de 77 ans, Françoise Hardy n’a pas peur d’évoquer sa propre mort. Souffrante, depuis longtemps, elle a d’ailleurs pris des dispositions concernant sa succession et l’héritage de son fils Thomas Dutronc. Pour elle, tout est prêt.

Françoise Hardy dévoile l’héritage qu’elle va léguer à son fils Thomas Dutronc
© Le Point

Depuis plusieurs années, maintenant, Françoise Hardy doit malheureusement faire face à une situation pour le moins problématique au niveau de sa santé. Après avoir longtemps lutté contre un cancer du larynx, la voici aujourd’hui dans une situation dont elle craint l’issue. Raison pour laquelle la chanteuse affirmait récemment avoir déjà préparé sa succession. Tekpolis évoque donc pour vous l’héritage de son fils Thomas.

Françoise Hardy : une disparition qu’elle envisage de longue date maintenant


Un véritable calvaire

En 2019, Françoise Hardy annonçait à ses fans souffrir d’un cancer du larynx. Immédiatement, les médecins l’ont prise en charge pour effectuer tous les soins nécessaires. Pourtant, si le crabe semble avoir reculé, les conséquences de ses traitements ne vont pas être anodines. En effet, l’artiste va connaître de nombreux effets secondaires qui vont rapidement la handicaper. À titre d’exemple, elle expliquait ainsi que prendre ses repas devenait un véritable parcours du combattant. Il lui est effectivement difficile de déglutir et elle ne possède quasiment plus de salive. Raison pour laquelle chaque aliment ingurgité demande une attention particulière.

Bien consciente que la situation ne risque pas de s’améliorer, Françoise Hardy pense donc que la fin risque d’arriver plus tôt qu’elle ne le souhaiterait. Une issue fatale qui bien évidemment est angoissante, mais face à laquelle, elle fait preuve d’un incroyable courage. Néanmoins, l’idée de souffrir l’invite à se pencher sur la solution de l’euthanasie. Une pratique interdite en France à son plus grand regret. Elle aurait effectivement préféré pouvoir choisir le jour et l’heure du grand départ si cela se révélait nécessaire. Une opportunité que la législation ne lui permet pas même, si sur le sujet, les mentalités pouvaient bien changer dans les mois et dans les années à venir. En effet, cette question revient régulièrement sur le tapis afin de modifier la loi actuelle en vigueur.

« Cauchemardesque »

En plus de connaître des difficultés pour se nourrir, Françoise Hardy a également perdu un pourcentage important de ses capacités auditives. Autrement dit, elle sait depuis longtemps que plus jamais elle ne pourra chanter. Au fil du temps, son existence s’est alors réduite à tenter de combattre le mal et de vivre dans les meilleures conditions possibles par rapport à son état. Cependant, l’éternelle compagne de Jacques Dutronc est parfaitement lucide sur la suite. Elle sait pertinemment que son temps est compté et que le moment était donc venu pour elle de prendre des dispositions particulières. Tekpolis vous en dit plus.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sergi Bellver (@sergi_bellver)

Dans un entretien accordé à nos confrères du magazine Gala, Françoise Hardy précisait avoir déjà préparé son départ depuis longtemps : « Avec l’aide de mon notaire, j’ai rédigé mon testament il y a quelques années ». Une manière de préparer sa succession pour que son fils puisse faire face aux frais qui l’attendent : « J’espère laisser à Thomas de quoi payer les frais de succession exorbitants qui lui seront réclamés, ainsi que les charges d’un studio et un appartement où habitent de très proches amis lui coûteront ». Très prévoyante, la chanteuse ne veut rien déléguer au hasard et souhaite partir en ayant réglé tous les détails de sa propre disparition.

Un sujet tabou ?

Pourtant, si Françoise Hardy parle de la mort avec une aisance déconcertante, elle n’évoque pas le sujet ni avec ses proches ni avec son fils. Une pudeur à échanger sur une thématique qu’il est bien évidemment très difficile d’aborder avec sa famille. Cependant, il n’est pas question pour elle non plus de se voiler la face puisque comme elle l’affirme, aujourd’hui tout est prêt si le cas échéant elle devait bientôt partir. Un décès que bien évidemment personne n’espère, mais que la chanteuse ne veut plus nier. Tout à fait réaliste sur le fait que son état de santé devient extrêmement problématique, elle anticipe donc tout ce qui est possible comme pour maîtriser sa vie jusque dans les derniers instants.

Néanmoins, Françoise Hardy semble avoir un regret important. Pour elle, il est effectivement regrettable que l’euthanasie ne soit pas permise chez nous. Malgré de nombreux débats dans la société, mais également au cœur de l’Assemblée nationale, il paraît alors difficile d’arriver à un consensus sur la question. Pourtant, de nombreuses associations continuent de militer pour que cette pratique devienne un droit. Une cause pour laquelle des célébrités comme Line Renaud se battent depuis longtemps même si cela est parfois très compliqué d’aborder la problématique dans un climat serein. En la matière, les avis sont ainsi très différents sur la possibilité de se faire aider lorsque le moment du grand départ est venu. Un sujet sur lequel François Hardy a en tout cas un avis très tranché.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.