Enrico Macias au plus mal: Ces 30 millions d’euros en jeu, « Ce calvaire loin d’être terminé »

Enrico Macias attendait depuis plusieurs années une décision de justice favorable dans un procès contre une banque. Après plusieurs mauvaises nouvelles, un verdit que semble pourtant aller dans son sens. Une première victoire dans un dossier à 30 millions d’euros.

Enrico Macias au plus mal: Ces 30 millions d’euros en jeu, "Ce calvaire loin d’être terminé"
© C8

Voilà maintenant plusieurs années qu’ Enrico Macias connaît de lourds problèmes financiers. Le chanteur a effectivement dû faire face à plusieurs déconvenues avec notamment une affaire qui lui aurait pu lui coûter plus de 30 millions d’euros. Cependant, une récente décision de justice pourrait tout changer et enfin pencher en sa faveur. Un dossier plutôt épineux sur lequel LDPeople revient pour vous.

Enrico Macias : une première victoire dans le procès qui l’oppose à la banque Landsbanki

Un conflit qui dure

Si Enrico Macias a mené une carrière qui aurait dû lui permettre de couler des jours heureux, il est pourtant empêtré depuis longtemps dans une affaire susceptible de l’amener à une véritable faillite personnelle. En effet, toute cette histoire remonte à 2007 lorsque le chanteur se lance dans un montage financier qui ne va pas se dérouler comme prévu. À l’époque, le célèbre interprète obtenait un prêt de 30 millions d’euros de la part de la banque Landsbanki. Cette somme était ainsi destinée à opérer des investissements dans les fonds Madoff. Un homme qui a défrayé la chronique et que la justice américaine a condamné à plus de 150 ans de prison pour l’une des plus grandes escroqueries du siècle.

De son côté, Enrico Macias a dû faire face à la faillite de la banque en question qui, selon lui, a agi de manière frauduleuse. Cependant, l’artiste avait mis en gage sa villa de Saint-Tropez pour obtenir ce prêt. À partir de ce moment, une longue bataille judiciaire commence donc entre les deux parties. Alors que l’organisme bancaire réclame la totalité de la somme à son débiteur, Enrico Macias riposte. Pour lui, il est victime et il demande que cette dette soit tout simplement annulée en raison des malversations évidentes dont il a fait les frais.

Une première décision

Bien évidemment, il a fallu très longtemps pour que la justice tranche dans ce dossier. En mars 2019, les tribunaux luxembourgeois livrent ainsi un premier verdict qui condamne Enrico Macias à rembourser les 30 millions d’euros en question malgré le dépôt de bilan de la banque. En désaccord total avec cette décision, il choisit donc de ne pas s’exécuter et d’interjeter appel auprès de la Cour européenne des Droits de l’Homme. Un dernier recours qui lui permettait de garder espoir en attendant de découvrir le verdict de cette juridiction supérieure. Une très longue attente qui vient de se terminer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Enrico Macias (@enricofficiel)

En effet, la CEDH vient de décider que la Cour de cassation du Luxembourg n’a pas respecté les dispositions de la Convention européenne des droits de l’homme. Autrement dit, Enrico Macias n’aurait pas eu droit « à un procès équitable ». Raison pour laquelle la justice européenne condamne le Luxembourg à verser 12 000 euros pour « dommage moral » au plaignant. En résumé, le chanteur obtient gain de cause, du moins sur le principe. Cependant, il n’est pas encore question pour lui de crier victoire puisqu’il réclamait en réalité un montant de 15 millions d’euros à titre de dédommagement. LDPeople vous en dit plus.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Enrico Macias (@enricofficiel)

Un succès mitigé

Dans une déclaration à l’AFP, Maître Patrice Spinosi, l’avocat d’Enrico Macias, accepte donc de s’exprimer sur le résultat de ce procès. Il salue la décision même s’il avoue que son client reste quelque peu déçu : « C’est une victoire de principe et d’estime pour Enrico Macias. Même si la voie est étroite, Enrico Macias n’a désormais pas d’autres choix que d’utiliser cette condamnation européenne (du Luxembourg) pour chercher à obtenir la révision de sa propre condamnation par la justice luxembourgeoise. Son calvaire judiciaire n’est, hélas, pas terminé ». Il ajoute également que « la décision sur ce point essentiel est éminemment décevante » et surtout l’indemnité « totalement dérisoire au regard du préjudice » subit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Enrico Macias (@enricofficiel)

Néanmoins, ce verdict permet à Enrico Macias d’avoir pour la première fois une lueur d’espoir dans cette affaire extrêmement compliquée. En effet, une juridiction reconnaît aujourd’hui qu’il est bien une victime dans cette affaire. Mais, de là, à récupérer l’argent, il reste encore un très long chemin à parcourir. D’ailleurs, rien ne permet de déterminer avec certitude que cela sera bien le cas. En tout cas, voilà une mésaventure dont le musicien de 82 ans se serait bien passé. Il faut effectivement admettre que le sujet empoisonne sa vie depuis de nombreuses années maintenant et qu’il semble difficile pour lui de trouver une porte de sortie. Un ennui qui s’ajoute à d’autres problèmes du même genre, puisqu’Enrico Macias portait récemment plainte contre un ancien ami pour escroquerie dans une affaire d’investissement dans une clinique de chirurgie esthétique. Décidément, le sort paraît s’acharner sur lui.