Arnaques : les 5 escroqueries les plus répandues pour Noël et les fêtes de fin d’année !

Chaque année, des personnes malveillantes profitent des fêtes de fin d’année pour créer une nouvelle arnaque. Aujourd’hui, Tekpolis fait le point les secrets des cinq méthodes encore trop fréquentes !

Arnaques : les 5 escroqueries les plus répandues pour Noël et les fêtes de fin d’année !
© ILLUSTRATION PIXABAY

Les fêtes de fin d’années sont trop souvent le théâtre de drame. En effet, victime de cette arnaque, il est déjà trop tard !

Même le père Noël ne maitrise pas cette arnaque !

Depuis deux ans, la planète vit au rythme de la pandémie. Aussi, pour commander nos cadeaux pour notre entourage amical et familial, nous n’avons pas d’autre que de le faire dans des commerces en ligne. Comme pour vous rassurer de l’affluence dans les grands magasins, vous estimez que c’est la solution idéale pour ne pas attraper le coronavirus. Malheureusement, le père Noël tire la sonnette d’alarme. Profitant de certaines failles du système, une poignée de personnes malveillantes ont mis en place ces cinq techniques redoutables. Aussi, quand on est au centre d’une arnaque, on ne percute pas tout de suite. Heureusement, les conseils de Tekpolis devraient vous aider à y voir plus clair. C’est parti, suivez le guide !

Colis

De temps en temps, vous recevez de drôles de SMS sur votre smartphone. Un numéro qui se fait passer pour La poste vous indique que cette dernière dispose d’un colis pour vous. Étant dans l’incapacité de vous le remettre à cause de frais de douane non payés, on vous invite à le faire dans les plus brefs délais. Ne vous y trompez pas. Aucune livraison ne voit attend. D’ailleurs, personne ne vous demandera d’honorer ce type de facture, surtout via un lien !

Pour ne plus avoir à subir ce genre d’arnaque, Tekpolis vous recommande vivement de garder les notifications d’envoi de votre commande. Grâce à un numéro, vous pouvez avoir les suivre au kilomètre près. Donc, s’il se retrouve bloqué quelque part, vous en serez les premiers informés. A vous de faire les démarches nécessaires auprès du revendeur afin de le récupérer en temps et en heure. En respectant ce protocole, vous êtes certains de ne plus avoir de surprises désagréables à quelques jours de la venue du père Noël !

Fausse commande

Cette fois, l’arnaque se concentre sur un banal mail. Il aurait pu passer inaperçu sauf que votre curiosité légendaire vous pousse à faire quelques investigations supplémentaires. Vous en êtes certain. Vous n’avez pas commandé auprès de ce prestataire. Son nom ne vous dit rien. Pire, au vu du montant exorbitant de la facture, vous paniquez !

Soucieux de ne pas être démasqués, les faussaires vous font basculer sur une plateforme de remboursement douteuse. Au lieu de rentrer bêtement vos coordonnées bancaires, n’hésitez pas à effectuer une simple vérification du nom de l’entreprise concernée. Si vous ne trouvez aucune information à ce sujet, c’est qu’il s’agit d’un piège.

La double peine

Comme Tekpolis vous le précisait dans l’introduction, l’arnaque se multiplie à Noël. Souvent, leurs concepteurs imaginent des stratagèmes pour vous induire en erreur. Celui qui suit provoque souvent un sentiment d’injustice auprès des concernés. De fait, un simple message suffit à vous faire basculer dans un enfer !

A l’instar de l’arnaque précédente, on vous informe que vous êtes victime d’une escroquerie. En se faisant passer pour de bons samaritains, les faussaires jouent un rôle sur mesure. On pourrait même leur décerner une récompense pour cette performance d’acteur. Comme toujours, on vous recommande de vérifier l’existence de l’entreprise avant de leur confier vos identifiants bancaires.

Le dropshipping

Dénoncé par Moundir, cette arnaque a le vent en poupe sur la Toile. Légale, elle consiste à proposer des réductions hallucinantes sur le produit de nos rêves. Jusqu’à présent, on ne pouvait pas se l’offrir. Aujourd’hui, ça semble possible ! Ca tombe bien, il était justement dans notre père Noël. Hélas, lorsque ce dernier va le récupérer, il va se rendre rapidement compte que le revendeur ne sait pas comment gérer ses stocks.

Pour honorer ses commandes, le faussaire se rend chez un grossiste beaucoup moins cher. Une fois réceptionné, on réalise l’arnaque. Le produit est nettement moins efficace / beau que ce que l’on nous a promis. Pire, en faisant quelques recherches complémentaires, on comprend que le revendeur a fait une plus-value hallucinante ! Plus que jamais, le futur locataire de Bercy devra absolument trouver une solution pour soulager la peine des victimes.

Les faux appels aux dons

En ces temps de pandémie, on aimerait faire une bonne action auprès de ceux qui n’ont rien. Hélas, les associations qui ont besoin de vous déplorent la présence d’une arnaque. Même s’ils n’en sont pas responsables, elles peuvent salir la réputation de ces organismes non lucratifs.

Certes, certains ont pris l’habitude de donner toujours aux mêmes personnes. Pour autant, de plus en plus de fausses Organisations Non Gouvernementales fleurissent sur la Toile. Afin de ne pas mettre le pied dans ce type d’arnaque, pensez à bien vous renseigner avant de dégainer le carnet de chèques.

Merci à nos confrères de Money Vox et du journal Le Figaro