Pourquoi les taureaux se mettent en colère contre la couleur rouge ?

Découvrez pourquoi les taureaux réagissent à la couleur rouge : mythe ou réalité ? Explorez les vraies raisons de leur colère !

Beaucoup de gens croient que les taureaux deviennent furieux à la vue de la couleur rouge. Mais est-ce vraiment le rouge qui les énerve ? Cet article démystifie cette croyance populaire et dévoile les véritables raisons derrière le comportement agressif de ces animaux. Voici les secrets fascinants de ce mythe séculaire !

L’origine du mythe sur les taureaux

Pourquoi les taureaux se mettent en colère contre la couleur rouge ?
Capture Instagram

Les traditions concernant les taureaux sont anciennes et riches. Elles remontent à plusieurs siècles en Espagne et dans le sud de la France. Au début, les corridas étaient des événements aristocratiques. Puis, elles sont devenues populaires auprès du grand public.

L’utilisation de la cape rouge dans les corridas a une longue histoire. À l’origine, les toreros utilisaient des capes de différentes couleurs. Cependant, le rouge est progressivement devenu la norme. Cette couleur vive attirait l’attention du public et créait un contraste saisissant dans l’arène.

À lire Ce chien que personne ne veut adopter au refuge voit son destin basculer pour toujours

Au fil du temps, une association s’est créée dans l’esprit des spectateurs. Ils ont commencé à penser que le rouge provoque la colère du taureau. Cette idée s’est répandue au-delà des arènes. Bientôt, elle est devenue un mythe populaire dans la culture générale.

Les médias, la littérature et le cinéma ont contribué à perpétuer cette croyance. Ainsi, l’image du taureau enragé par le rouge s’est ancrée dans l’imaginaire collectif. Ce mythe illustre comment les traditions peuvent influencer nos perceptions, même face aux faits scientifiques.

La science derrière la vision de ces bovidés

Les scientifiques se sont longtemps intéressés à la perception visuelle des taureaux. Ils mènent plusieurs pour comprendre comment ces animaux voient le monde. Les résultats ont remis en question de nombreuses idées reçues. Tout d’abord, les recherches ont révélé que ces bovidés sont daltoniens.

En effet, leurs yeux ne possèdent que deux types de cônes, contrairement aux trois types présents chez les humains. Par conséquent, leur perception des couleurs est limitée. Plus précisément, les taureaux ne peuvent pas distinguer le rouge du vert. Ils perçoivent ces couleurs comme des nuances de gris ou de brun. Cette découverte a donc invalidé le mythe selon lequel le rouge provoque leur colère.

À lire Cette biche présente ses bébés à son meilleur ami, un chien : un moment incroyable et magique

En réalité, ce qui attire l’attention de ces bovidés, c’est le mouvement. Les études ont montré que ces animaux réagissent vivement aux objets en mouvement, quelle que soit leur couleur. Ainsi, dans une arène, c’est l’agitation de la cape qui stimule le taureau, et non sa teinte. De plus, ils ont une vision périphérique plus développée que celle des humains.

Cela leur permet de détecter rapidement les mouvements autour d’eux. Cette caractéristique explique en partie leur réactivité face aux gestes du torero. Donc, la science a permis de déconstruire le mythe du taureau enragé par le rouge. Elle a mis en lumière la complexité de la vision bovine, soulignant l’importance du mouvement plutôt que de la couleur dans leur comportement.

Les vrais déclencheurs de l’agressivité des taureaux

L’agressivité des taureaux est complexe et multifactorielle. Tout d’abord, l’environnement joue un rôle crucial. Le bruit, la foule et l’espace confiné de l’arène sont des sources de stress importantes. De plus, la manipulation et le transport des animaux avant l’événement augmentent leur anxiété. Par ailleurs, les instincts naturels des taureaux entrent en jeu.

Ces animaux ont un fort instinct territorial et peuvent réagir défensivement face aux menaces. En outre, la sélection génétique pour des traits agressifs a amplifié ce comportement chez certaines races. Enfin, la douleur et la fatigue causées par les blessures durant la corrida exacerbent leur agressivité. Ainsi, c’est la combinaison de ces facteurs, plutôt que la couleur rouge, qui explique le comportement des taureaux dans l’arène.

À lire Il fait la sieste avec les 2 ours à qui il a sauvé la vie il y a 10 ans : une scène inédite


Vous aimez cet article ? Partagez !