Voici combien de temps vous pouvez laisser un chiot seul en votre absence

Le chiot et la solitude ! Découvrez sans attendre combien de temps votre compagnon canin peut rester seul sans s'ennuyer ni être angoissé !

Vous rêvez d’accueillir un adorable chiot chez vous ? Avant de craquer, vous devez prendre en compte ses besoins spécifiques, notamment son incapacité à rester seul pendant de longues périodes. Découvrez combien de temps vous pouvez laisser votre boule de poils toute seule sans risquer de compromettre son bien-être !

L’importance de l’adaptation pour un chiot

Voici combien de temps vous pouvez laisser un chiot seul en votre absence
Capture Facebook

L’arrivée d’un chiot dans la famille est un bouleversement joyeux. Cependant, il ne faut pas oublier que cela implique également de nouvelles responsabilités. Entre le travail, les courses et les loisirs, il peut arriver que nous devions nous absenter de la maison et laisser notre compagnon à quatre pattes seul.

Pour un chien adulte, rester quelques heures seul ne pose généralement pas de problème. Néanmoins, c’est une toute autre affaire pour les petits. Avant de se poser la question du nombre d’heures maximum, il est primordial de considérer le temps d’adaptation nécessaire au chiot.

À lire Le chat de cet ophtalmologiste calme les enfants dans le cabinet médical, son attitude adorable

Son nouvel environnement, son nouveau mode de vie et sa nouvelle famille doivent lui être familiers avant de le laisser seul. Cette période d’adaptation passe par une socialisation constante. Il faut le familiariser avec différents bruits, environnements et personnes. Cela, afin qu’il ne se sente pas apeuré par la solitude.

Par ailleurs, la question « Combien de temps puis-je laisser mon chiot seul ? » n’a pas de réponse universelle. Et pour cause, elle dépend de plusieurs facteurs, dont l’âge de l’animal. En règle générale, un petit toutou ne doit pas rester seul plus d’une heure par mois d’âge !

Des besoins spécifiques en fonction de l’âge

De 8 à 10 semaines, un maximum d’une heure est conseillé ! En effet, à cet âge, les chiots ont un besoin fréquent de faire leurs besoins. D’autant plus que leur système urinaire n’est pas encore assez mature pour se retenir pendant de longues périodes !

De plus, ils sont encore très vulnérables. Ils ont alors besoin de la présence de leur mère ou d’un substitut pour leur sécurité et leur bien-être émotionnel. De 10 à 12 semaines, la capacité de la vessie augmente légèrement, mais il ne faut pas dépasser deux heures d’absence.

À lire 5 choses que vous ne devriez jamais laisser faire à votre chien, selon les vétérinaires

Ensuite, de 3 à 6 mois, la règle « une heure par mois » peut être appliquée. Un chiot de 3 mois peut rester jusqu’à 3 heures seul, un autre de 4 mois 4 heures, etc. Cependant, il est important de ne pas brusquer les choses. Il faut augmenter progressivement le temps d’absence à mesure que le chien grandit et s’habitue à la solitude.

Après 6 mois, un chiot plus âgé, comme la plupart des chiens adultes, peut se retenir jusqu’à six heures d’affilée. Mais il est important de ne pas dépasser 8 heures d’absence, même pour un chien adulte ! Cela pourrait entraîner des problèmes de comportement tels que l’anxiété de séparation, l’ennui ou la destruction.

Apprendre la solitude à votre chiot

Apprendre à votre chiot à rester seul est une étape cruciale dans son éducation. Cela lui permettra de gérer son stress en votre absence et de devenir plus indépendant. Pour ce faire, il est important de mettre en place des techniques positives et progressives.

Dédiez un espace dans votre maison où votre chiot se sentira en sécurité et à l’aise, comme un enclos ou une cage. Installez-y son panier, ses jouets et ses gamelles. Ensuite, laissez-le dans son espace pendant de courtes périodes. Augmentez progressivement la durée de vos absences, en revenant toujours vers lui avant qu’il ne montre des signes d’anxiété.

À lire Ce chat se retrouve coincé dans son griffoir avec ses jouets, une scène hilarante


Vous aimez cet article ? Partagez !