Ultima Thulé : nouvelles images de l’arrivée de New Horizons

Ultima Thulé : nouvelles images de l’arrivée de New Horizons

Publié le 1 août 2018 à 10h14

La sonde New Horizons a survolé le mardi 1er janvier 2019 Ultima Thulé, découvert par des télescopes en 2014 et qui est devenu le corps céleste le plus ancien et plus lointain jamais observé par une sonde, à quelques 6,5 milliards de kilomètres du Soleil. La Nasa a diffusé le 15 janvier 2019 de nouvelles images de cette lointaine rencontre.

Ultima Thulé filmé par l’instrument LORRI de New Horizons

Ultima Thulé, lui, vogue au cœur de la ceinture de Kuiper, une région située au-delà de l’orbite de Neptune et qui contient des dizaines de milliers de corps glacés comme lui. De fait, son allure rappelle étrangement celle d’un bonhomme de neige comme l’a révélé la sonde New Horizons lors de son survol historique. Les images de l’astéroïde proviennent de l’instrument LORRI (Long Range Reconnaissance Image), une caméra qui s’est déjà illustrée en fournissant de fantastiques images de Pluton et de sa lune Charon durant la première phase de la mission New Horizons.

Un astéroïde formé de 2 corps entrés en collision

L’animation ci-dessous représente l’approche de la sonde depuis 500.000 km de distance jusqu’à seulement 28.000 km.

New 📸! Around and around: This gif shows the propeller-like rotation of #UltimaThule as seen by the Long Range Reconnaissance Imager (LORRI) aboard @NASANewHorizons as the spacecraft sped toward its close encounter. @nasa https://t.co/lBM4L8EctG pic.twitter.com/8PhJHsvVFa

— Johns Hopkins APL (@JHUAPL) 15 janvier 2019

L’analyse de ces images a permis de percer à jour la véritable nature de l’astéroïde : il est en fait formé de deux corps, logiquement baptisés Ultima et Thulé, qui sont entrés en collision à très faible vitesse pour finalement se solidariser.