Les premières images de la face cachée de la Lune

Les premières images de la face cachée de la Lune

Publié le 19 novembre 2018 à 05h42

C’est un exploit historique qui affirme un peu plus les ambitions spatiales de Pékin. La Chine est devenue ce jeudi 3 janvier la première nation à réussir l’alunissage d’un engin sur l’hémisphère de la Lune qui a toujours le dos tourné à la Terre. Près d’un mois après avoir quitté la Terre, le module d’exploration Chang’e 4 s’est posé à la surface de la Lune peu avant 3h30 du matin, heure de Paris.

La sonde embarque à son bord le robot Yutu 2, un rover à six roues, un atterrisseur et une série d’instruments qui permettront d’étudier la géologie du cratère Von Kàrmàn, son site d’alunissage. L’engin doit notamment fournir des données de radioastronomie et étudier les ressources du sol lunaire pour déterminer si l’établissement d’une base humaine permanente est envisageable à horizon 2030.

L’événement n’a pas été retransmis en direct à la télévision ou sur Internet. La face cachée de la Lune étant toujours orientée dans le sens opposé à la Terre, aucune communication directe n’est possible. Pour communiquer avec la sonde, l’agence spatiale chinoise a lancé en mai le satellite relais Queqiao, positionné en orbite lunaire de façon à voir à la fois la Terre et l’autre côté de son satellite naturel.

Queqiao a déjà commencé à transmettre des informations récoltées par Chang’e 4. La sonde a envoyé les trois premières images de son site d’alunissage. Les clichés, en couleur et noir et blanc, dévoilent un terrain montagneux et accidenté parsemé de cratères qui tranche avec les nombreuses surfaces planes jalonnant la face visible de la Lune.

Chang’e 4 n’a pas perdu de temps avant de se mettre au travail. En fin d’après-midi, jeudi, le robot Yutu 2 est descendu de la sonde pour effectuer ses premiers tours de roues sur le sol lunaire et débuter ses explorations du cratère Von Kàrmàn.

Le rover Yutu 2 est descendu de la sonde Chang’e 4 pour explorer le cratère Von Kàrmàn sur la face cachée de la Lune
Crédit : CHINA NATIONAL SPACE ADMINISTRATION (CNSA) VIA CNS / AFP