Le corps sans vie d’un jeune étudiant en médecine retrouvé près de Nancy : une enquête ouverte pour déterminer les circonstances de la mort !

Un corps pendu dans un arbre a été retrouvé dans les bois près de Nancy. L’homme avait disparu depuis plusieurs mois.

Une très mauvaise surprise attendait des vététistes dans les bois, du coté de Villiers-Les-Nancy. En effet, alors que les sportifs s’adonnaient à leur loisir favori dans les forêts automnales nancéennes, une forme étrange a attiré leur attention près d’un arbre. Du moins c’est ce qu’ils pensaient voir. Intrigués par cette étrange silhouette, ils se sont approchés pour voir ce qui se passait. A leur grand effroi, les cyclistes ont découvert  la dépouille d’un homme apparemment relativement jeune. Bien entendu, les hommes se sont dépêchés d’alerter les autorités afin qu’elles viennent prendre les mesures qui s’imposent en pareil cas. Si les promeneurs ne se sont pas exprimés sur leur macabre découverte, on imagine aisément le choc subit. En effet, y a-t-il pire découverte qu‘un corps sans vie lorsqu’on pense passer un dimanche après midi tranquille en forêt en train de pratiquer son activité favorite.

Un corps qui pourrait être celui d’un jeune homme qui a disparu en juin

Au vu des premiers éléments, il semblerait que la personne dont le corps a été découvert le 4 octobre dans la foret de Villiers-Les-Nancy soit celui d’une jeune étudiant en médecine qui avait disparu au début de l’été. En effet, fin juin un jeune étudiant en médecine avait été porté disparu. C’était un jeune homme sans histoire qui fréquentait la faculté de médecine de la métropole meurthe et mosellane. En fait, le jeune homme s’était mystérieusement évaporé dans la nature fin juin. La dernière chose que ses amis et sa famille savait de lui, c’est qu’il s’était rendu au magasin Decathlon de Houdemont, une localité de la banlieue nancéenne. A partir de sa visite au magasin, toute trace du jeune homme avait été perdue. Les proches du jeune homme avaient signalé sa disparition. Mais il est vrai que dès lors qu’un majeur a parfaitement le droit de choisir de disparaître volontairement, la police ne se lance pas de suite à ses trousses.

Une disparition qualifiée d’inquiétante

La dernière trace connue du jeune homme avait été sa présence dans le magasin de sport le 21 juin. Une semaine plus tard, la police a ouvert une enquête. En effet, l’absence totale de nouvelles pendant une semaine avait inquiété les autorités. Un appel à témoins avait été lancé. Malheureusement cette tentative d’obtenir des renseignements n’a pas été fructueuse. La police a alors décidé d’organiser une battue. En pure perte. Aucune trace nulle part du jeune étudiant. Bien sûr, les amis et la famille ont eux aussi tenté de retrouver le jeune étudiant. Mais là encore, impossible de trouver la moindre piste. Au fur et à mesure que le temps passait, famille et amis étaient de plus en plus inquiets. Mais aucune trace ni aucun indice n’a pu les guider. C’est ce weekend que le mystère de la disparition de l’homme a été élucidé.

Une découverte choquante faite en forêt le dimanche 4 octobre

L’affaire vient malheureusement de trouver son épilogue. Et la fin de cette histoire ne va pas du tout dans la direction qu’espéraient les proches du jeune homme. En effet, le corps découvert pendu par les vététistes semble, au vu des premières investigations, appartenir au jeune  étudiant en médecine. Bien sûr des analyses sont en cours pour que la justice puisse confirmer l’identité du défunt. Mais il semblerait que ce soit le  jeune homme qui avait disparu en juin. Si la procédure demande toujours à ce qu’une enquête soit ouverte lorsqu’on trouve une personne décédée dans un lieu public,  il faut cependant savoir que la cause du décès semble être la pendaison. Selon les premières estimations de la police, le jeune homme aurait choisi de mettre fin à ses jours. L’enquête le dira.