Voici ce que ressent un chat lorsqu’il sort de chez le vétérinaire

Lorsque nous emmenons notre chat chez le vétérinaire, nous lui faisons subir de nombreux événements désagréables pour sa personnalité et son mode de vie.

© Ce que ressent un chat lorsqu'il sort de chez le vétérinaire

On le met dans une caisse de transport à laquelle il n’est pas habitué, on le sort de la maison (son territoire). On le met en contact avec des stimuli visuels et sonores inconnus ou menaçants. Et, pire encore, on l’emmène chez le vétérinaire où il doit attendre entouré de chiens et de personnes inconnues. Puis, on le pique ou on lui fait des manipulations douloureuses. Et ce, dans un endroit où l’on peut sentir les phéromones d’alarme laissées par d’autres congénères qui sont passés avant lui. Et finalement, dans le pire des cas, on le laisse hospitalisé.

Ce que ressent un chat lorsqu’il sort de chez le vétérinaire :

Tout ce stress a des effets néfastes sur le bien-être de l’animal. Un animal pour qui juste déplacer le canapé du salon ou peindre un mur de la maison peut représenter une source de stress très importante.

Si le chat vit seul, le retour à la maison sera pour lui un événement agréable : il retournera sur son territoire, où tout est calme et familier. Il commencera alors à se frotter contre tout, laissant ses phéromones de familiarité les imprégner à nouveau.

À lire Une femme trouve un ourson coincé dans un conteneur en plastique, elle lui sauve la vie

Mais si vous avez un autre compagnon félin ou plusieurs qui vous attendent à la maison :

Ce retour peut alors être très traumatisant. En effet, cela peut devenir une expérience qui marquera à jamais négativement la relation entre eux. Le stress porté par le chat convalescent et les odeurs étranges dont il a été imprégné, ainsi que les éléments étranges comme les colliers élisabéthains, peuvent faire réagir le chat résident par la peur et l’agressivité. Vous vous retrouvez ainsi avec un problème d’agression entre chats qui devra être résolu avec un spécialiste. En effet, les chats n’ont pas de phase de réconciliation après une dispute. Ce sera donc à nous d’intervenir pour rétablir la paix et l’entente entre eux.

Ce que ressent un chat lorsqu'il sort de chez le vétérinaire
Source : Capture Instagram

Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour empêcher que cela ne se produise ?

Heureusement, oui. Il existe un certain nombre de mesures à prendre dès notre arrivée à la maison pour atténuer ce problème et faire en sorte qu’après quelques jours, tout soit comme avant.

La première chose à faire est de placer le chat nouvellement arrivé avec sa cage dans une pièce fermée où il dispose de tout ce dont il a besoin : nourriture, eau, bac à litière, griffoir et jouets. Laissez la porte de la cage de transport ouverte pour qu’il puisse en sortir quand lui le jugera bon.

Placez un diffuseur de phéromones branché dans la pièce.

Nous ne forçons pas le chat à sortir ou autre, nous le laissons simplement tranquillement dans la pièce. Pendant les 24 premières heures, nous observons l’attitude des deux chats, pour vérifier que tout est normal : ils mangent et boivent, utilisent la litière, se toilettent, il n’y a pas de grognement, de sifflement l’un envers l’autre, ni de postures tendues.

À lire 5 faits curieux sur les chats roux pour comprendre ce qui les rend si spéciaux

Si tout va bien, le lendemain, nous pouvons prendre une serviette ou un chiffon et le frotter sur le visage du chat qui vient de chez le vétérinaire. Ensuite, nous le présentons à l’autre chat et vérifions à nouveau si la réaction est normale pendant quelques heures. Si c’est le cas, nous pouvons en frotter le visage de ce chat aussi, pour l’imprégner de l’odeur de l’autre chat.

Enfin, nous mettrons les chats en contact visuel :

Pendant qu’ils mangent quelque chose d’appétissant dans la même pièce, mais à une distance sûre l’un de l’autre. Si tout se déroule normalement, laissez-les interagir. Par contre, si nous remarquons le moindre signe de tension, nous devons procéder à une nouvelle séparation et développer le programme plus lentement.

Si des symptômes de stress sont identifiés lors de l’une des étapes ci-dessus, un protocole de réintroduction complet devra être établi. Nous recommandons alors de contacter un comportementaliste vétérinaire.

Nous espérons que ces notions vous ont été utiles et que vous pourrez les mettre en pratique. Cela prend un peu de temps, mais cela en vaut la peine.

À lire Une orang-outan surprend tout le monde en donnant naissance à un bébé dont le père est inconnu

Adoptez, sauvez une vie et gagnez un ami. Si vous souhaitez lire plus d’articles semblables à celui-ci, nous vous recommandons de consulter notre catégorie Animaux.