Vidéo poignante du sauvetage de Raju : l’éléphant pleure lors de sa libération après 50 ans de captivité

L'organisation Wildlife SOS affirme que l'éléphant était conscient qu'il était relâché et qu'il allait enfin vivre librement.

© Capture Vidéo YouTube

L’histoire du sauvetage de Raju : Les gens peuvent atteindre un niveau de cruauté très élevé, qu’il s’agisse d’abandonner des animaux de compagnie à leur sort dans la rue ou de garder des animaux sauvages pour le plaisir ou pour le profit. Une partie de l’humanité a pris sur elle de changer la vie de ces animaux qui ont eu le malheur de rencontrer des personnes sans cœur, et qui n’ont pas eu de bons soins ou une existence digne. C’est le triste cas de Raju, un éléphant qui a pleuré lorsqu’il a été libéré, après avoir été en captivité pendant plus de cinq décennies.

Cet animal en Inde a été capturé par des braconniers alors qu’il n’était qu’un bébé. Il a alors été séparé de sa mère et a été acheté tout au long de sa vie par plus de 25 personnes différentes. Le mammifère géant n’a pas eu une vie saine, car il était constamment attaché et souffrait de plusieurs blessures profondes aux pattes. Il n’avait aucun endroit pour se protéger la nuit et n’était pas nourri quotidiennement.

Cet article pourrait vous plaire :  (Vidéo) Voici Porter, le premier chien à conduire une voiture
raju
© Capture Vidéo YouTube

Raju a miraculeusement survécu grâce à la nourriture fournie par les touristes. En effet, le dernier propriétaire ne le gardait que comme un objet pour générer de l’argent, sans lui fournir les soins de base dont l’éléphant avait vraiment besoin.

Raju, l’éléphant captif, pleure après avoir été libéré après 50 ans.

En entendant cette histoire et en apprenant les conditions terribles dans lesquelles ils gardaient l’animal, l’organisation Wildlife SOS a réagi rapidement et s’est rendue sur le lieu où Raju était détenu. Son histoire était si tragique que même les poils de sa queue étaient vendus comme porte-bonheur.

Le propriétaire n’avait aucun certificat attestant que l’éléphant était en bonne santé, sans compter qu’il n’avait même pas de document attestant qu’il possédait le grand mammifère. C’est grâce à ces atrocités que les sauveteurs et la police ont pu mettre fin à cette situation inacceptable et libérer ainsi l’éléphant.

« L’équipe était en larmes, des larmes de joie. L’éléphant pleurait également. C’était un moment très émouvant pour nous tous. Nous savions qu’il était au courant que nous le libérions », a déclaré l’organisation. L’animal se trouve désormais dans une réserve en Inde, où il explore la nature et vit maintenant en toute liberté.