Vídeo : La vérité tragique derrière l’étrange créature capturée en vidéo

Ils pensaient qu'elle était tombée du ciel, mais l'apparence étrange de la créature cachait quelque chose de bien plus familier.

© Vidéo : La vérité tragique derrière l'étrange créature capturée en vidéo

Les images vidéo d’une étrange créature ont pris d’assaut les réseaux sociaux malaisiens. Celle-ci rampait dans une plantation de palmiers et ressemblait à première vue à un extraterrestre. Cependant, des experts l’ont rapidement identifiée. Ils expliquent alors que ces images ne sont pas celles d’un être d’un autre monde. Mais simplement la triste réalité de la vie sur notre planète.

Ainsi, les travailleurs des plantations sont restés sans voix lorsqu’ils ont trouvé un animal chauve avec d’énormes griffes dans le champ près du village de Sibu. Ne sachant pas ce que c’était, cette créature les a totalement effrayés.

« Aucun d’entre nous n’avait jamais vu quelque chose comme ça auparavant. Nous avons eu peur et l’un des membres du groupe a décidé de la tuer jusqu’à ce que nous pensions qu’elle soit morte », a expliqué l’un des travailleurs de la plantation. « Il aurait pu s’agir d’une espèce rare d’ours. Lorsqu’il est redevenu conscient, nous l’avons poussé de force dans la jungle.

À lire :   Voici Nori, un chien réputé pour son "visage humain", c'est surprenant !

La vérité tragique derrière cette étrange créature

La vidéo montre l’étrange créature se débattant dans un tas de feuilles de palmier sèches pour échapper aux personnes qui l’ont attaquée.

La mystérieuse créature a été surnommée « le chupacabra malaisien ». Mais Anthony Sebastian, de la société de Kuching, en Malaisie, a précisé que l’animal était en fait une espèce menacée très familière. « Il s’agit simplement d’un ours malais. Et ce qui a dérouté les gens, c’est son absence de fourrure ». Il n’a donc rien qui ressemble à un extraterrestre tombé du ciel.

Une étrange créature capturée en vidéo
Source : Capture Instagram

Les autorités de la Sarawak Forestry Corporation ont également confirmé que cette créature était en fait un ours malais. De plus, il devait se déplacer en raison des récentes inondations.

Les défenseurs de la nature ont alors condamné l’attaque de l’ours comme une maltraitance. En effet, il était sans défense et ne semblait pas constituer une menace.

Malheureusement, ce cas n’est rien comparé à tout ce que les ours malaisiens subissent à cause de l’homme. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, cette race d’ours a diminué de 30 % au cours des trois dernières décennies. Et ce, en partie parce que des plantations de palmiers à huile ont désormais remplacé les forêts qui représentaient autrefois son habitat idéal.

Si vous souhaitez lire plus d’articles semblables à celui-ci, nous vous recommandons de consulter notre catégorie Animaux.