Tout savoir sur l’accouplement des loups

Les loups peuvent être très perturbés par l'impossibilité de se séparer et peuvent essayer de s'éloigner ou de s'enfuir.

© Tout savoir sur l'accouplement des loups

Les loups mâles sont les seuls animaux à avoir un gland artériel.

L’accouplement des loups

Comme chez la plupart des tétrapodes, la copulation canine implique de monter la femelle par derrière. Ainsi, lorsqu’un loup mâle souhaite monter une femelle, il renifle la vulve de celle-ci.

Si la femelle n’est pas réceptive, elle peut alors s’asseoir, se coucher, se retirer ou se montrer peu coopérative. Par contre, si la femelle est réceptive, elle reste immobile et place sa queue sur le côté. Une posture alors définie comme un « marquage« . Le mâle continue généralement à étudier l’arrière de la femelle avant de la monter par derrière et de tenter de la pénétrer.

Tout savoir sur l'accouplement des loups
Source: Capture Instagram

Les loups mâles sont les seuls animaux à présenter une obstruction du gland artériel ou « bulbe »

Il s’agit d’une zone sphérique de tissu érectile située à la base du pénis. Pendant la copulation, et seulement après que le pénis du mâle est complètement entré dans le vagin de la femelle, le gland artériel se gonfle de sang. Lorsque le vagin de la femelle se contracte, le pénis est ainsi bloqué à l’intérieur.

À lire :   Le geste qui peut faire de vous le meilleur ami de votre chat
Les loups et l'accouplement
Source: Capture Instagram

C’est ce que l’on appelle la « ligature » ou le « nouage » (ou liaison copulatoire). Bien qu’il soit caractéristique de l’accouplement chez la plupart des canidés, le lasso copulatoire serait absent ou très bref (moins d’une minute) chez le loup. Et ce, peut-être en raison de l’abondance de grands prédateurs dans son environnement.

Lorsque la glande artérielle bloque le pénis, le mâle lève ainsi généralement une patte. Puis, il la fait basculer sur le dos de la femelle qui tourne autour de lui. Les deux sont donc empêtrés, tandis que l’éjaculation se produit. Puis, après 5 et 20 minutes (mais parfois plus longtemps), le bulbe du gland se détend. Ce qui permet aux partenaires de se séparer.

Par ailleurs, il arrivent parfois que les loups soient incapables de se séparer lors de leur première copulation.