Pourquoi les chats ronronnent-ils ? Découvrez la vraie raison

Les experts étudient encore ce son, qui n'est pas strictement lié au bonheur.

© Pourquoi les chats ronronnent-ils ? Découvrez la vraie raison

Le ronronnement d’un chat est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. C’est un son qui comporte de nombreuses nuances et de multiples interprétations. Il est si compliqué à comprendre que même les experts ne sont pas d’accord sur le pourquoi du comment de sa production, bien qu’il existe différentes théories.

En général, le ronronnement d’un chat est associé au bonheur du félin.

Le ronronnement peut être synonyme de nervosité, de stress, de peur, d’anxiété, de bonheur, d’excitation, de perception du danger. Ils le font même lorsqu’ils entrent dans les derniers moments de leur vie.

Il y a tellement de sentiments et de sensations dans un ronronnement qu’il est plus approprié de l’aborder comme un système qui englobe la communication et la guérison. Ça n’a rien à voir avec le miaulement. Ces sons ont une fonction purement communicative.

Et le ronronnement n’est pas l’apanage des chats, bien qu’il soit exclusif aux félins. Les pumas, les lynx et les guépards le font aussi en permanence. En revanche, les grands félins comme les tigres et les lions émettent un son similaire.

À lire :   Voici les signes révélateurs que votre chien vous aime
Source : Capture Instagram

Une communication négligée

Ces sons innocents émis par les chats n’ont pas fait l’objet d’études approfondies, et il reste donc de nombreuses lacunes à combler dans les connaissances.

Les chercheurs ont compris que les chats modulent le ronronnement pour communiquer entre eux et tenter de faire comprendre aux humains ce qu’ils veulent. De la demande de nourriture à l’indication de l’endroit où se trouve l’autre.

Source : Capture Instagram

« Beaucoup suggèrent qu’un chat ronronne par satisfaction et par plaisir. Mais un chat ronronne aussi quand il est blessé et qu’il souffre ». Le ronronnement, dont les vibrations sont de basse fréquence, est un « mécanisme de guérison naturel », suggère le Dr Elizabeth Von Muggenthaler.

Si vous souhaitez lire plus d’articles semblables à celui-ci, nous vous recommandons de consulter notre catégorie Animaux.