Mon chien boit et urine plus que d’habitude, est-ce normal ?

Lorsque votre chien boit et urine plus que d'habitude de façon continue, est-ce normal ?

© Mon chien boit et urine plus que d'habitude, est-ce normal ?

L’une des questions les plus fréquemment posées chez le vétérinaire est la suivante : Mon chien boit et urine plus que d’habitude, est-ce normal ? Il existe plusieurs circonstances dans lesquelles cela peut ne pas être pathologique. Par exemple, s’il fait très chaud, s’il a fait beaucoup d’exercice ou s’il a une alimentation très sèche. De même, s’il n’a pas bu d’eau pendant une longue période ou s’il s’est déshydraté à cause d’un problème digestif. Cependant, si cette consommation augmente de manière significative et se maintient dans le temps, même s’ils ne présentent pas d’autres symptômes de maladie, et que par ailleurs, il semble aller bien, cela sera normalement le reflet d’un problème.

Il arrive souvent que, comme nous voyons par ailleurs notre chien en bonne santé, nous sous-estimons l’importance de ce point et retardons la consultation d’un vétérinaire, mais il est important d’y aller tôt, car il peut parfois y avoir un important problème sous-jacent.

Mon chien boit et urine plus que d’habitude, est-ce normal ?

La première chose que fera le vétérinaire sera de s’assurer que le chien présente bien une polydipsie pathologique (augmentation anormale de la consommation d’eau). Il posera une série de questions. Si la consommation d’eau est supérieure à 100 millilitres par kilo, on considère qu’il s’agit d’un symptôme de maladie.

À lire Chiens : pouvez-vous leur donner vos propres médicaments ? Attention aux dangers

Source : Capture Instagram

S’il est clair que le chien boit et urine beaucoup plus que la normale, l’étape suivante consiste à effectuer une analyse de base du sang et de l’urine. Grâce à ces analyses, ainsi qu’à l’examen physique et à l’histoire clinique, dans de nombreux cas, nous aurons déjà un diagnostic et dans d’autres, il sera nécessaire de réaliser des examens complémentaires en fonction de la suspicion clinique (échographies, tests de fonction hormonale, radiographies, scanners, IRM, etc.)

Maladies entraînant une augmentation de la consommation d’eau et de la production d’urine :

Maladies rénales : le rein, par divers mécanismes, contrôle l’équilibre hydrique de l’organisme.

Problèmes endocriniens : le plus connu de tous est peut-être le diabète sucré. Cette maladie entraîne une glycémie supérieure à la normale et se manifeste souvent par une polyurie/polydipsie comme premier symptôme.

Chez les chiennes non stérilisées : les infections utérines ou le pyomètre peuvent également se manifester par ces symptômes.

À lire La rencontre magique entre une mère Koala et son nouveau-né, une scène incroyable

L’élévation du calcium ou hypercalcémie qui peut se produire dans certains types de cancer (le lymphome étant le plus fréquent), en raison de problèmes endocriniens (hyperparathyroïdie) ou d’autres pathologies, peut aussi provoquer une polyurie/polydipsie.

Pathologies du système nerveux central, telles que le diabète insipide central ou l’acromégalie.

Certains types de cancer.

La polydipsie psychogène est un problème comportemental très rare qui se traduit par une consommation d’eau exagérée. Elle doit être diagnostiquée à l’exclusion de toute autre cause.

À lire Ils sauvent ce chien d’une maladie rare, ses dents à celles d’un vampire : « Certains le trouvent laid »