L’histoire vraie de Hachiko, le chien qui a attendu pendant 10 ans son maître décédé

L'attente d'Hachiko pour son maître a pris fin le 8 mars 1935, lorsque le corps du chien a été retrouvé mort à la gare de Shibuya au Japon.

© L'histoire vraie de Hachiko, le chien qui a attendu pendant 10 ans son maître décédé

Pendant près de 10 ans, il est resté allongé là, attendant de voir son propriétaire franchir à nouveau la porte de la gare. Il est mort avec le rêve ardent qu’ils soient réunis et avec l’idée erronée que son maître était toujours vivant. La véritable histoire d’Hachiko, le chien japonais, est bien plus que le film « Always by your side ».

Hachiko est né en 1923. Son propriétaire, Hidesaburo Ueno, était un agronome qui enseignait à l’université de Tokyo :

Hidesaburo Ueno a trouvé le chien en 1924, alors qu’il n’était qu’un chiot. Quand il l’a trouvé, il ne voulait pas l’abandonner, mais il ne souhaitait pas non plus le garder à la maison. Alors au début, il l’a gardé jusqu’à ce qu’il lui trouve une famille. Puis, Hidesaburo Ueno s’est pris d’affection pour le chien…

Sa détermination s’est renforcée lorsqu’il a constaté que l’animal souffrait d’une déviation de ses pattes avant, ce qui lui donnait la forme du chiffre huit, terme qui en japonais se dit « Hachi », d’où l’origine de son nom Hachiko.

L'histoire vraie de Hachiko, le chien qui a attendu pendant 10 ans son maître décédé
Source : Capture Instagram

Hidesaburo Ueno et Hachiko sont devenus des amis inséparables :

Sans le dresser, le chien accompagnait chaque matin le maître à la gare de Shibuya, au Japon, où ils se disaient simplement au revoir. Étonnamment, quand Hidesaburo Ueano rentrait du travail, le chien était toujours là.

Les passants, ainsi que les travailleurs locaux, ont remarqué l’étroite amitié et le lien fidèle qui s’étaient développés entre le professeur et Hachiko. Pour beaucoup, l’animal admirait son maître.

Près d’un an plus tard, le 21 mai 1925, le professeur Hidesaburo Ueno meurt d’une hémorragie cérébrale. Le chien n’a pas compris que son maître ne faisait plus partie du monde terrestre. Ainsi, il a continué à attendre à la gare de Shibuya, où il avait vu son maître pour la dernière fois. Il attendait patiemment son retour. Intérieurement, il espérait seulement qu’un jour le professeur sortirait à nouveau de l’entrée.

À lire :   Son chien n’arrête pas de la renifler, elle va voir son médecin, le diagnostic est terrible
L'histoire vraie de Hachiko, le chien qui a attendu pendant 10 ans son maître décédé
Source : Capture Instagram

Depuis ce 21 mai, Hachiko n’a jamais quitté la station. Sombre et triste, il s’attendait à ce qu’Hidesaburo Ueno arrive à tout moment :

Personne ne pouvait l’éloigner de la gare de Shibuya. Il y a fait sa vie, même à travers l’hiver, la pluie, le froid et la chaleur du soleil ; la fidélité d’Hachiko est restée inébranlable. Il ne mourut pas non plus de faim, car les voyageurs qui passaient par là prenaient soin de lui et le nourrissaient.

Le chien fidèle », comme on appelait Hachiko, a conduit à l’inauguration d’une statue en son honneur en avril 1934. Hachiko lui-même a pris part à la cérémonie, bien qu’il ne pensait qu’au retour du professeur Ueno. Un retour qui malheureusement ne viendrait jamais.

Hachiko est devenu une star et son histoire a été connue dans tous les coins du Japon. Kishi Kazutoshi, auteur d’un livre sur son histoire, et Sakano Hisako, nièce du professeur Ueno, ont également rendu visite à l’animal.

Dans les années 1930, la loyauté d’Hachiko est utilisée en faveur d’idéologies. Sa loyauté a même été comparée à la doctrine du « bushido ». Celle-ci établit un lien fort entre le guerrier samouraï et le seigneur qu’il sert. Hachiko symbolisait ainsi l’obéissance du peuple japonais à son empereur.

À lire :   Quelle est la signification d'un chat qui entre dans votre maison ? Voici la réponse
L'histoire vraie de Hachiko, le chien qui a attendu pendant 10 ans son maître décédé
Source : Capture Instagram

Selon l’historien Aaron Skabelund, dans son ouvrage « Empire of Dogs : Canines, Japan and the Making of the Modern Imperial World », les marchands ont rapidement trouvé dans cette histoire émouvante un élan pour développer leur activité. Ils ont donc profité du fait que la célébration de « l’année du chien » du zodiaque japonais approchait. Ainsi, le nom d’Hachiko est devenu l’image et le prétexte à la vente de toutes sortes de produits, des ustensiles de cuisine aux livres en passant par les kimonos, les poupées et les cartes postales.

Cependant, l’attente d’Hachiko pour son maître a pris fin. Le 8 mars 1935, son corps est retrouvé mort à la gare :

Hachiko a été empaillé et emmené au Musée des sciences naturelles de Tokyo. La statue, réalisée en son honneur, représentait son passage dans la vie en attendant un maître décédé. Malheureusement, pendant la Seconde Guerre mondiale, le monument a dû être fondu, car l’armée avait besoin du bronze pour fabriquer des armes.

Toutefois, en 1947, une nouvelle statue a été érigée à Shibuya, pour perpétuer la fidélité du chien.

Enfin, en 1987, « Hachiko Monogatari » de Seijiro Koyama a connu un énorme succès. Puis vint le remake hollywoodien « Always Your Side, Hachiko » en 2009.

Adoptez, sauvez une vie et gagnez un ami. Si vous souhaitez lire plus d’articles semblables à celui-ci, nous vous recommandons de consulter notre catégorie Animaux.