Les erreurs courantes à bannir lors de l’apprentissage de la propreté de votre chiot

L'un des problèmes les plus complexes pour tout propriétaire est d'apprendre aux chiots à faire leurs besoins au bon endroit.

© Les erreurs courantes à bannir lors de l'apprentissage de la propreté de votre chiot

L’arrivée d’un nouvel animal de compagnie dans la maison est une période d’excitation pour tous les membres de la famille. Mais dès son arrivée, il est important de commencer à mettre en place une routine que le chiot apprendra progressivement.

Les erreurs courantes à bannir lors de l’apprentissage de la propreté de votre chiot

Il s’agit de l’une des étapes les plus importantes de l’éducation de base d’un chiot. Or, l’apprentissage de la propreté peut être une tâche à la fois complexe et simple. C’est pourquoi elle nécessite du dévouement et de la patience.

De nombreuses personnes commettent des erreurs lors de l’apprentissage de la propreté de leur chiot. Voici les 5 erreurs les plus courantes en matière d’apprentissage de la propreté.

1. Sanctionner les erreurs de votre chiot

Une punition est à bannir. En effet, punir votre chiot pour un comportement naturel pour lui ne l’aidera pas à apprendre plus vite. Bien au contraire, cela affectera votre lien avec lui. De plus, vous provoquerez des peurs et des traumatismes chez lui. Alors, une tache sur votre tapis signifie simplement que vous devriez être plus prudent avec lui et mieux le surveiller, ce n’est pas sa faute.

À lire :   Cette adorable rencontre d'un chiot avec une chèvre va vous bouleverser
Les erreurs courantes à bannir lors de l'apprentissage de la propreté de votre chiot
Capture Instagram

2. Lui donner la liberté trop rapidement

Quand vous avez passé deux ou trois jours à éduquer correctement votre chiot et qu’il n’y a pas eu d’accident pendant cette période, il est facile de se reposer sur ses lauriers. Et donc de commencer à lui donner une liberté totale pour l’apprentissage de la propreté.

Cependant, il s’agit d’une erreur courante. Et celle-ci peut vous faire perdre vos progrès d’apprentissage. C’est pourquoi nous vous recommandons de le suivre pendant au moins un mois jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’accident.

3. Les récompenses

N’oubliez pas de récompenser votre chiot chaque fois qu’il fait ses besoins à l’endroit que vous lui avez assigné. Cela permettra ainsi à votre chien d’associer la récompense au fait de faire ses besoins à cet endroit. En outre, n’oubliez pas de répéter cette étape plusieurs fois pour obtenir ce lien avec la récompense.

Les erreurs courantes à bannir lors de l'apprentissage de la propreté de votre chiot
Capture Instagram

4. Observer votre chiot

En effet, les chiens utilisent leur langage corporel pour nous indiquer que l’heure de la toilette est proche. Soyez donc attentifs à ces signes, qui vont de l’agitation à la distraction, en passant par l’envie de s’éloigner, de renifler le sol ou de tourner autour de l’animal.

À lire :   Lors d’une tempête de neige, ce chiot voit une ombre dans la mer fonce comme un fou

5. Nettoyez les accidents correctement

Enfin, une autre erreur est de ne pas nettoyer correctement les accidents à l’intérieur. Utilisez donc un nettoyant enzymatique pour éliminer complètement les odeurs et les traces d’urine. Cela aidera aussi à prévenir les comportements récidivistes et à encourager votre chiot à faire ses besoins à l’extérieur.

Il s’agit des erreurs les plus courantes en matière d’apprentissage de la propreté. Soyez patient et compréhensif, car c’est un processus dont vous serez reconnaissant une fois qu’il sera achevé.

Besoin d’idées et astuces pour prendre soin de votre fidèle compagnon ? Consultez nos articles dans la catégorie Animaux !