La raison pour laquelle votre chien court comme un fou tous les soirs chez vous

Si votre chien se déchaîne dans la maison après la tombée de la nuit, ne vous inquiétez pas, cela fait partie de son comportement naturel.

© La raison pour laquelle votre chien court comme un fou tous les soirs chez vous

Lorsque vous rentrez à la maison après une promenade nocturne, vous remarquez peut-être que votre chien court dans toute la maison, euphorique. Il s’agit généralement d’un comportement explosif dans lequel l’animal court, saute et joue de manière très intense et, dans certains cas, de manière incontrôlée. Vous vous demandez peut-être si c’est dangereux ou inapproprié ?

La vérité est que cela dépend beaucoup du contexte et des caractéristiques de ce comportement. Ce qui pourrait être une simple décharge d’énergie pourrait être dû à une accumulation excessive d’énergie ou même à une stéréotypie. Voyons comment s’assurer qu’il n’y a rien d’anormal et donnons quelques conseils pour que ce comportement ne se termine pas par un accident.

Un chien euphorique durant la nuit

La raison pour laquelle votre chien court comme un fou tous les soirs chez vous
Capture Instagram

De nombreux gardiens de chiens signalent que leur chien, à la tombée de la nuit, se comporte de manière frénétique. Il court, saute et joue de manière incontrôlée. Cela se produit généralement à la même heure chaque nuit, ce qui inquiète de nombreuses personnes.

Pendant cette période d’activité euphorique, le chien ne répond pas aux ordres. Aussi, il est très susceptible d’avoir des accidents si la maison n’est pas préparée à cela.

Ce comportement s’appelle le FRAP (Frenetic Random Activity Period). C’est ce que vous avez probablement entendu sur Internet et les réseaux sociaux sous le nom de « zoomies ». Ce comportement se caractérise, comme le dit l’acronyme, par sa frénésie, l’absence de but apparent et la durée d’une période spécifique, généralement courte.

Un FRAP est-il un stéréotype ?

Un FRAP n’est pas la même chose qu’une stéréotypie, bien qu’à première vue le doute soit permis. Cette dernière est un comportement répétitif, sans utilité et un produit du stress. Mais la période d’activité frénétique est une décharge rapide d’énergie, au cours de laquelle l’animal a un comportement erratique (non répétitif). Ainsi, cela n’a pas de conséquences négatives pour le chien, comme ce serait le cas avec une stéréotypie.

À lire :   L'histoire émouvante de Lila, la chienne d'un immeuble : chaque voisin s'occupe d'elle à tour de rôle

La FRAP se termine également d’elle-même et laisse le chien calme. Il s’agit, comme nous l’avons dit, d’un moyen rapide d’évacuer le surplus d’énergie avant la tombée de la nuit. Ce comportement a également été documenté chez d’autres mammifères, tels que les lapins, les chats et les furets.

Le plus important, c’est que pendant le FRAP, il n’y a aucun signe de peur, de stress ou de détresse. Il s’agit d’une explosion d’activité au cours de laquelle l’animal est heureux, joue et court jusqu’à ce qu’il soit satisfait.

Autres raisons pour lesquelles un chien court de manière euphorique

La raison pour laquelle votre chien court comme un fou tous les soirs chez vous
Capture Instagram

Outre ce phénomène comportemental et une éventuelle stéréotypie, il existe d’autres raisons pour lesquelles un chien peut se déchaîner de la sorte. Voyons-les ci-dessous :

Excès d’énergie : si ces sursauts se répètent tout au long de la journée, il est possible que votre chien ait un excès d’énergie. Et ce, parce qu’il ne se dépense pas assez lors de ses promenades.

Ennui : le manque de stimulation pousse votre chien à chercher des moyens de se divertir, dont cette activité frénétique.

Socialisation : que ce soit avec vous ou avec d’autres animaux, votre chien peut manifester un intérêt pour le jeu et la création de liens en adoptant ce comportement.

Stress et/ou anxiété : le chien court frénétiquement parce qu’il n’arrive pas à gérer ces états d’esprit. Ce comportement est souvent lié à des troubles tels que l’anxiété de séparation ou le stress de la captivité.

Comment prévenir les accidents lors d’une FRAP ?

En réalité, même si le chien est euphorique et non stressé, une FRAP est un moment délicat. Le chien ne se calme pas sur l’ordre de son maître et ne contrôle pas la précision de ses mouvements. Il est donc normal qu’il se heurte à des objets.

À lire :   Le geste qui peut faire de vous le meilleur ami de votre chat

Vous devez donc préparer la maison pour éviter les accidents :

Veillez à ce qu’il n’y ait rien sur le chemin du chien qui puisse tomber, comme des vases, des pots de fleurs ou des étagères qui pourraient se renverser.

Débarrassez l’endroit où le chien fait ses besoins des objets qu’il peut ramasser et casser. Vous pouvez les remplacer par ses jouets.

Fermez les pièces où vous ne voulez pas qu’il entre à ce moment-là.

Vous pouvez jouer avec lui, mais ne renforcez pas les comportements inappropriés pendant cette période.

Placez des protections acoustiques, telles que des tapis, dans les maisons où vous pourriez déranger les voisins.

Ne le grondez pas, car il s’agit d’un comportement naturel et il se calmera de lui-même.

Lorsqu’un chien est euphorique la nuit, il devrait sortir davantage

La raison pour laquelle votre chien court comme un fou tous les soirs chez vous
Capture Instagram

Tous les chiens n’ont pas le même niveau d’énergie ni les mêmes besoins d’enrichissement. Comme nous l’avons mentionné, ces périodes d’euphorie ne sont pas pathologiques. Toutefois, il est bon d’augmenter la quantité d’exercice que votre chien reçoit au cours de la journée.

Si la promenade ne peut pas être plus longue, inclure des jeux et de l’exercice dans la promenade est toujours une bonne option pour lui (et pour vous, indirectement).

En résumé, il n’y a pas lieu de s’inquiéter des zozos, mais il faut s’y préparer. Laissez votre chien faire une dernière promenade avant de le coucher. Ainsi, vous aurez tous les deux un sommeil beaucoup plus réparateur.

Les animaux ont un pouvoir incroyable de nous émouvoir et de nous faire sourire. Avez-vous une histoire à partager ? Écrivez-nous à : tekpolis.fr@gmail.com