Voici comment bien nourrir vos animaux de compagnie, selon une étude

Une étude montre comment les propriétaires peuvent nourrir leurs animaux de compagnie de manière plus durable

Voici comment bien nourrir vos animaux de compagnie, selon une étude

Les maîtres de chiens et de chats pourraient réduire considérablement l’impact environnemental du régime alimentaire de leurs animaux en leur donnant des aliments secs (composés de croquettes ou de biscuits) plutôt que des aliments humides à forte teneur en eau, selon une étude sur les animaux de compagnie.

Les résultats de cette étude montrent comment les propriétaires d’animaux peuvent nourrir leurs animaux de façon plus durable tout en leur fournissant suffisamment de nutriments et de calories.

Le nombre de chiens et de chats de compagnie dans le monde est en augmentation :

Actuellement, on compte environ 76,8 millions de chiens et 58,4 millions de chats aux États-Unis, contre 52,2 millions de chiens et 53,1 millions de chats au Brésil. Cependant, l’impact environnemental des régimes alimentaires des animaux de compagnie n’est pas clair.

Ils ont étudié les aliments secs et humides disponibles dans le commerce sur les sites web de trois grands détaillants d’aliments pour animaux. Ils les ont également comparés à des régimes alimentaires faits maison, qui étaient soit fabriqués par l’entreprise, soit faits par le propriétaire à l’aide de recettes fournies par l’entreprise. En outre, les auteurs ont évalué la valeur nutritionnelle et la composition calorique de différents régimes alimentaires.

Cet article pourrait vous plaire :  Un chiot avec une patte cassée et abandonné à côté de son lit et de ses jouets n'a pas bougé jusqu'à ce qu'il soit secouru

Dans tous les résultats :

Les régimes humides pour chats et chiens ont eu l’impact environnemental le plus élevé, surtout par rapport aux régimes secs. Les régimes alimentaires faits maison ont tendance à avoir un impact environnemental intermédiaire, bien que la consommation d’eau des régimes alimentaires faits maison pour les chats soit similaire à celle des régimes secs.

Les auteurs ont calculé qu’un chien de dix kilos consommant en moyenne 534 calories par jour serait responsable de 828,37 kilogrammes de CO2 par an s’il était nourri avec un régime sec, contre 6 541 kilogrammes de CO2 par an avec un régime humide, soit une multiplication par près de sept (689 %).

Les régimes secs fournissent la plus grande quantité d’énergie par gramme :

Tandis que les régimes humides et faits maison fournissent les plus grandes quantités de protéines. Dans les régimes humides, les ingrédients animaux fournissaient presque deux fois plus d’énergie que les régimes secs (45,42 % contre 89,27 %), ce qui peut contribuer à leur impact environnemental plus élevé.

Cet article pourrait vous plaire :  Découvrez les moyens magiques pour traiter facilement l'anxiété de votre chien

Ces résultats mettent en évidence l’impact environnemental plus large des aliments pour animaux de compagnie, la nécessité de les rendre plus durables et une indication de la manière d’y parvenir.