Voici les causes les plus fréquentes de « cataractes » chez le chien

Bien que le sens de la vision ne soit pas le sens le plus important pour les chiens, il est prioritaire pour une vie quotidienne normale.

© Getty

Il existe différentes causes de perte de la vue chez les canins, comme le glaucome, la cataracte, les rétinopathies et les maladies neurologiques, entre autres. La cataracte est la plus fréquente, mais elle peut être traitée car il est possible de recouvrer la vue grâce à une procédure chirurgicale appelée phacoémulsification avec implantation d’une lentille intraoculaire.

La cataracte est une maladie relativement courante chez le chien et consiste en une perte de transparence d’une lentille interne de l’œil appelée cristallin, qui est responsable de la mise au point visuelle et de la bonne orientation des images vers la rétine.

Causes de la cataracte chez le chien

Dans ce cas, le cristallin translucide devient normalement blanchâtre et entrave le passage des images et de la lumière vers la rétine, ce qui provoque la cécité ou la perte d’acuité visuelle.

Les causes les plus courantes de cataractes chez le chien sont les suivantes :

  • Origine héréditaire.
  • Cataractes associées au diabète.
  • Cataractes séniles chez les chiens âgés.
  • Lorsque l’on observe un changement d’aspect d’un ou des deux yeux ou une baisse de la vue chez notre chien, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste vétérinaire certifié. Le motif le plus fréquent de consultation d’un patient atteint de cataracte est la perte de vision et le changement de couleur des yeux.

L’examen ophtalmologique évaluera différents aspects tels que la production de larmes, la pression intraoculaire, une éventuelle inflammation intraoculaire, l’état de la cataracte et, si possible, examinera la rétine.

Traitement de la cataracte chez le chien

Le traitement de la cataracte qui affecte la vision est la chirurgie, la technique est appelée phacoémulsification et consiste à réaliser une paire de petites incisions (3,2 mm et 2 mm) à travers lesquelles le contenu du cristallin sera extrait, laissant la capsule ou enveloppe intacte où nous placerons ou implanterons une lentille intraoculaire et corrigerons ainsi le défaut de réfraction généré. Ces lentilles sont flexibles et sont généralement fabriquées en acrylique. Elles peuvent être pliées et insérées par de très petites incisions.

La sélection des patients à opérer dépend de plusieurs aspects. En général, elle commence par un examen ophtalmologique complet et l’absence de pathologies oculaires compliquées telles que le glaucome ou l’uvéite. Trois examens préopératoires sont nécessaires pour nous permettre de classer et de prévoir les éventuelles complications.

Le premier examen, et peut-être le plus important, est l’électrorétinographie (ERG), qui permet d’évaluer la fonction de la rétine et d’exclure ainsi les pathologies du fond d’œil. Le deuxième examen, appelé gonioscopie, permet d’évaluer l’angle irido-cornéen, qui est le plus important système de drainage de l’humeur aqueuse dans l’œil canin. Le troisième examen consiste en une échographie oculaire, qui nous permet d’écarter les modifications intraoculaires et de prendre les mesures nécessaires pour choisir la lentille intraoculaire à implanter la plus appropriée.

La gestion postopératoire consiste à gérer la douleur, le gonflement et les éventuelles augmentations de la pression intraoculaire. En général, le taux de réussite de la chirurgie est de 90% et dépend de la technique chirurgicale ainsi que de la gestion postopératoire dont les propriétaires sont responsables.

Classification des cataractes

Débutant : 0-25 % de petites cataractes, presque imperceptibles pour le propriétaire.

Immature précoce : 25-75 % de réduction du champ visuel, nécessite un contrôle médical initial et un traitement.

Immaturité tardive 75-90 % vision compromise, moment approprié pour la chirurgie

Mature 90-100 % de réduction totale de la vision, nécessite un traitement médical intensif et des examens complémentaires pour déterminer s’il est possible d’opérer.

Les 100 % hypermaturés sont des cataractes anciennes et de longue date qui ne sont généralement pas opérées.

Si vous aimez les animaux, n’oubliez pas de partager nos articles avec vos amis.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook