Voici comment éviter le coup de chaleur chez nos animaux de compagnie, les conseils d’experts

Voici comment éviter le coup de chaleur chez nos animaux de compagnie

© ABC

Piscines, couvertures rafraîchissantes, abreuvoirs spéciaux sont quelques-uns des remèdes pour combattre la chaleur pour nos animaux de compagnie en ces jours de canicule. Le coup de chaleur – s’il n’est pas traité à temps – peut leur être fatal. Nous vivons quelques jours de chaleur insupportable et à ce stade, la canicule est un véritable drame pour tous les êtres vivants.

Les températures élevées sont difficiles à supporter ; mais pour les animaux domestiques aussi. Non seulement à cause de leur fourrure (lorsque le soleil devient trop chaud, ils ne sont pas épargnés, qu’il s’agisse de chiens ou de chats, qu’ils aient des poils longs ou courts) mais aussi de leurs mécanismes de défense contre les températures élevées. Dans le cas des chiens, ils ne transpirent pas et leur seul moyen de réguler leur température est le halètement et leurs coussinets.

Voici comment éviter le coup de chaleur chez nos animaux de compagnie

À cette époque de l’année, il est non seulement nécessaire de prévenir les coups de chaleur, mais il est également important de savoir comment les identifier afin de les traiter en se rendant immédiatement chez le vétérinaire. Dans le cas des chiens, les protéger du « coup de chaleur » est simple.

L’animal doit disposer en permanence d’eau fraîche (et non froide) et ne doit pas être exposé au soleil pendant les heures les plus chaudes de la journée ni à aucun type d’exercice susceptible de faire monter sa température. Ainsi, les promenades à la campagne doivent être réservées aux premières heures du matin ou au crépuscule pour éviter les mauvaises surprises.

S’il nous accompagne en voiture, celle-ci doit être réfrigérée ; si le trajet est long, faites de petits arrêts de temps en temps et donnez-lui à boire. Et ne laissez jamais votre chien seul dans la voiture, quelle que soit la raison ! Si vous le faites, vous condamnez votre ami fidèle à une mort certaine.

  • Alarme

Selon les vétérinaires consultés, les principaux symptômes du « coup de chaleur » chez un chien sont les suivants : une température corporelle supérieure à 42º, une soif extrême, une salive abondante, des vomissements, une respiration accélérée (c’est la façon d’identifier que le cœur travaille à un rythme plus rapide que d’habitude), une langue très rouge et des gencives pâles, des tremblements, une léthargie générale. La première chose à faire face à ces symptômes est de s’hydrater et de se précipiter chez le vétérinaire.

Un « coup de chaleur », s’il n’est pas pris à temps, peut entraîner de graves problèmes de santé pour notre animal et même, comme nous l’avons dit, la mort. Comme mesure d’urgence pendant que nous allons chez le vétérinaire, la chose la plus conseillée est de le refroidir avec un tuyau, par exemple ; mais l’eau ne doit pas être glacée, pour l’aider à perdre de la chaleur. En plus de mouiller ses pattes (le système de thermorégulation passe par les coussinets) avec de l’eau et de l’alcool, cela le rafraîchira.

Il est également nécessaire de lui donner à boire, sans le forcer, mais toujours sous notre contrôle. Une fois que l’on constate qu’il est stabilisé, allez toujours chez le vétérinaire, car l’augmentation soudaine de la température peut avoir endommagé un organe. Vous ne pouvez pas abaisser soudainement la température d’un animal, cela doit se faire petit à petit. Certaines personnes prennent leur animal et l’immergent dans de l’eau glacée, c’est de la folie ! Cela provoque un choc thermique et peut entraîner une hypothermie, qui est presque pire que l’hyperthermie.

animaux
© ABC
  • La chaleur chez les chats

Les chats se protègent contre les températures élevées en haletant et en léchant leur fourrure. La température corporelle normale d’un chat est d’environ 38,2 à 39,2 degrés Celsius. Le « coup de chaleur » peut entraîner un dysfonctionnement des organes, le coma, et même la mort. Comment l’éviter ?

Comme dans le cas de leurs « amis » les chiens, avec beaucoup de soin. Ne laissez jamais votre animal dans une voiture garée, même pendant les mois d’hiver. S’il se trouve à l’extérieur de la maison (dans un jardin par exemple), assurez-vous qu’il dispose d’endroits ombragés où il peut échapper au soleil et à la chaleur excessive (dans tous les cas, vérifiez qu’il est à l’ombre et s’il ne l’est pas, il vaut mieux le garder à l’intérieur pendant les heures les plus chaudes de la journée).

Si le chat vit seul à l’intérieur, cherchez un endroit frais et jamais sur une terrasse vitrée. Veillez à ce que le chat dispose d’eau fraîche à tout moment. L’endroit idéal est une chambre climatisée ou une chambre avec un ventilateur… Si c’est un plaisir pour nous, c’est un vrai régal pour eux. Tout chat peut développer un « coup de chaleur », mais certains peuvent avoir un risque plus élevé comme : les Persans, les « vieux », les très jeunes, les malades, les chattes enceintes et les « gros ».

  • Eux aussi…

L’été est une période difficile pour les lapins et autres petits rongeurs tels que les cochons d’Inde ou les hamsters, car ils ne supportent pas bien la chaleur et souffrent beaucoup des températures élevées, au point qu’ils peuvent mourir d’un « coup de chaleur ». Les experts en petits rongeurs recommandent à cette époque de l’année de surveiller leur comportement pendant les mois chauds. Ils deviennent plus inactifs que d’habitude, ce qui est normal, tout comme le fait qu’ils boivent plus d’eau et préfèrent manger des légumes et des fruits plutôt que des aliments.

C’est le régime alimentaire recommandé pour les mois d’été. Les problèmes peuvent commencer à apparaître à partir de 20ºC. Ne plongez pas l’animal dans l’eau froide, le mieux est de mouiller ses oreilles (c’est là que la chaleur se dégage) et son corps avec de l’eau fraîche et de l’emmener immédiatement chez le vétérinaire, comme dans les autres cas. Pour lutter contre la chaleur, veillez à ce que la cage de l’animal ne soit pas directement exposée au soleil, elle doit être à l’ombre ou dans l’endroit le plus frais de la maison (sans courant d’air, bien sûr).

N’oubliez pas que le soleil change de position tout au long de la journée. Veillez donc à ce qu’il soit toujours à l’ombre. S’il y a un ventilateur dans la zone, veillez à ce que l’air ne l’atteigne pas directement. Une astuce ? Mettez une serviette humide sur la cage, de sorte que l’air passe à travers la serviette et apporte de l’air frais (ceci en cas de chaleur extrême). Comme pour la chaleur chez l’homme, soyez très prudent avec les spécimens âgés et en surpoids.

  • Canaris et furets

Les oiseaux tels que les canaris, les perruches et autres oiseaux en cage doivent également prendre de nombreuses précautions, car ils sont très sensibles aux températures élevées. Veillez à ce que la cage soit maintenue à une température ne dépassant pas 20ºC et toujours à l’ombre (pas de lumière directe du soleil). Soyez très prudent avec les ventilateurs et les climatiseurs : les courants d’air sont nocifs et l’air direct doit être évité. À cause de la chaleur, les parasites et les bactéries sont plus fréquents, il y a donc un risque d’infection pour les animaux.

Il est recommandé de nettoyer la cage quotidiennement, de retirer les restes de fruits et légumes deux fois par jour et de changer l’eau le matin et en milieu d’après-midi. Il est également conseillé de mettre une petite baignoire ou un récipient en plastique contenant de l’eau afin que l’animal puisse prendre un petit « bain » pour l’aider à se rafraîchir. Enfin, les furets sont très sensibles aux températures élevées. Ils s’en sortent mieux par temps froid, mais par temps chaud, c’est tout à fait différent.

Le « coup de chaleur » chez ces petits animaux (lorsqu’ils dépassent 27°C, il y a un risque d’hyperthermie) signifie la perte des réserves de sucre et de sel dans le corps. Les furets ne peuvent pas réguler leur température en transpirant, car ils sont dépourvus de glandes sudoripares. Ils ne peuvent réguler leur température qu’en haletant, en transpirant des coussinets de leurs pattes ou en léchant leur fourrure.

Les experts recommandent une série de conseils pour éviter le « coup de chaleur », comme les garder dans des endroits sombres pendant les heures les plus chaudes de la journée et veiller à ce que les abreuvoirs disposent toujours d’eau fraîche (et non froide) et propre, entre autres choses.