Vidéo: Une femme dépense plus de 1 000 $ en chirurgie plastique pour son chat parce qu’elle le trouve « trop laid »

Une femme de Jiangsu en Chine a soumis son pauvre chat à la chirurgie plastique parce qu'elle disait que ses yeux étaient trop laids.

© Capture Facebook

Une femme de Nanjing, dans la province de Jiangsu en Chine, a été fortement critiquée après avoir emmené son chat en chirurgie plastique parce qu’elle n’aimait pas son apparence. Selon elle, l’animal était « très laid ».

La femme a emmené l’animal chez le vétérinaire pour une opération des paupières qui lui a coûté 10 000 yuans (près de 1 500 $) ; une blépharoplastie asiatique, qui consiste à ajouter un pli aux paupières de l’animal.

Les vétérinaires ont pratiqué une incision dans chacune des paupières du chat à l’aide d’un scalpel après que le propriétaire ait jugé ses yeux « moches », a rapporté la télévision de Jiangsu.

Une femme fait subir une chirurgie plastique à son chat parce qu’elle le trouve « très laid ».

Les images diffusées montrent la zone autour des yeux de l’animal rougis et gonflés, avec une ligne de points visible sous chaque œil.

chirurgie plastique
© Facebook

Un employé du Rupeng Pet Hospital de Nanjing a déclaré aux journalistes qu’il proposait la chirurgie des doubles paupières pour les chats et les chiens, ajoutant que l’opération était courante chez les propriétaires de chiens qui souhaitent que leurs animaux participent à des expositions.

La femme a été fortement critiquée sur les médias sociaux chinois. La chirurgie des paupières sur les humains est d’abord devenue populaire en Corée du Sud et au Japon, et était la troisième chirurgie esthétique la plus populaire dans le monde en 2015, après l’augmentation mammaire et la liposuccion.

Selon les rapports, de nombreux animaux souffrant d’infection, d’incapacité à respirer et de problèmes oculaires peuvent bénéficier de la chirurgie plastique.

Bien que la chirurgie plastique pour les animaux de compagnie gagne en popularité, les experts soulignent que ces procédures sont destinées à la santé et non à l’esthétique. Mais ce n’est pas la première fois que quelqu’un fait subir à son animal une chirurgie plastique bizarre.

En février 2017, une famille en Russie a été critiquée après avoir emmené son chien en chirurgie plastique pour changer ses oreilles et le faire ressembler davantage au chien du film « The Mask », contre l’avis des chirurgiens.

Wendy Higgins, directrice internationale des médias pour Humane Society International, a déclaré au Daily Mail que tout type de chirurgie au cours de laquelle un animal est anesthésié comporte un risque pour la santé.

« Soumettre un chat ou un chien à ce risque, ainsi qu’à tout l’inconfort et la peur associés, au nom d’une chirurgie non essentielle pour la vanité humaine, est certainement irresponsable et ne sert pas les meilleurs intérêts du bien-être de l’animal. »

« Tous les animaux sont beaux… L’altération chirurgicale de nos animaux de compagnie pour des raisons purement cosmétiques n’est ni aimable ni raisonnable. À moins qu’il n’y ait un besoin de santé pour l’animal, comme cela peut être le cas, par exemple, avec certaines races, nous devrions les aimer tels qu’ils sont. »

Keith Guo, porte-parole de PETA, a déclaré que les propriétaires d’animaux de compagnie pourraient vouloir reconsidérer leur choix de posséder un animal en premier lieu s’ils ressentent le besoin de modifier l’apparence de leurs animaux.