Vidéo : L’homme qui a dépensé plus de 15 000 euros pour ressembler à un chien…

Pour atteindre son objectif, il a réfléchi à la race qui pourrait l'aider à paraître plus vrai.

© zeppetJP

L’histoire d’un homme qui voulait être un chien : Toko, qui vit au Japon, n’a pas eu recours à la chirurgie pour changer définitivement son apparence physique, mais il a dépensé une grosse somme d’argent pour concevoir un costume réaliste sur mesure d’un chien Colley.

Toko, par son pseudo Twitter, a contacté Zeppet, une société spécialisée dans la fourniture de sculptures ou de costumes de haute production pour l’industrie cinématographique. La société a mis 40 jours pour concevoir le costume, qui a coûté plus de 15 000 dollars.

L’homme qui a dépensé plus de 15 000 euros pour ressembler à un chien

Le média japonais « My Navi News » a réalisé une interview avec lui dans laquelle il lui a été demandé pourquoi il avait choisi un chien de cette race, ce à quoi il a répondu qu’un Colley avait l’air plus réaliste.

« Mes préférés sont les animaux à quatre pattes, surtout ceux qui sont mignons. Parmi ceux-ci, j’ai pensé qu’un animal plus proche de moi pourrait être bon, car c’est un costume très réaliste, alors j’ai décidé d’opter pour ce chien », a-t-il déclaré aux médias locaux.

Il poursuit en expliquant : « Les chiens à poils longs peuvent confondre les humains. J’y suis parvenu et je suis devenu un Colley, ma race préférée ». Quant à savoir comment il peut se déplacer lorsqu’il est à l’intérieur du costume, l’homme a indiqué qu’il a quelques restrictions, car s’il bouge trop, il ne ressemble plus à un chien.

Toko a partagé une vidéo sur son compte YouTube dans laquelle il présente son costume et raconte à ses followers qu’il a toujours voulu être un animal : « J’ai réalisé mon rêve ».

En outre, il a également déclaré qu’il commencerait à mettre en ligne des vidéos sur son expérience d’être déguisé en chien.

La communauté qu’il a créée sur les médias sociaux, à la surprise de beaucoup, le soutient dans sa démarche et le félicite même d’être un « excellent chien » et lui donne des suggestions de mouvements qui pourraient l’aider à paraître plus vrai.