Vidéo: Ils installent des maisons pour chats errants et améliorent la vie de milliers de chats

Les maisons ont de la nourriture et des jouets pour les chats.

© Capture Facebook

Istanbul est l’une des villes les plus célèbres au monde pour le nombre de chats abandonnés qui errent sur les routes de la ville. Pour remédier à cette situation, une idée prend forme au profit de la communauté.

En voyant des maisons pour chats dans les endroits habituels, la ville devient plus attrayante visuellement. En outre, les chats peuvent profiter de coussins et de jouets donnés par des amoureux des chats et des bénévoles qui s’engagent dans cette initiative.

L’histoire commence en 2008 lorsque l’architecte d’intérieur Didem Gokgoz a observé un nombre anormal de chats cherchant un endroit où passer la nuit pendant l’hiver peu clément. Il s’agissait plus précisément du district de Sisli.

chats
© Facebook

Ils installent des maisons pour chats errants et améliorent la vie de milliers de chats

Dans les premiers pas de cette initiative, cette femme architecte s’est approchée du parc Mistik et a commencé à placer plusieurs boîtes en plastique pour les chats. Mais les autorités ne lui ont pas permis d’atteindre son objectif, car cela n’était pas autorisé dans les espaces publics. Malgré cela, Didem n’a pas baissé les bras.

Elle a décidé de chercher des personnes qui avaient les mêmes pensées de protection des félins. Elle a donc invité le maire à une réunion avec les différents secteurs de la communauté pour discuter de la possibilité de placer des abris raffinés, ancrés dans le sol.

amks
© Facebook

L’assemblée a discuté des avantages et des inconvénients de cette situation. « Nous étions trois sous la pluie : moi, mon ami avocat et M. Mustafa Sarigul », a déclaré Didem à un média. « Nous lui avons montré nos dessins, expliqué comment cela fonctionnerait… M. Sarigul a écouté attentivement et a dit : ‘OK, faites-le et voyons voir ; si nous pensons que cela fonctionne, nous le soutiendrons’. »

Après la rencontre positive avec les autorités d’Istanbul, Didem a été inondée de demandes de construction de maisons. Des universités, des cafés et même la Banque de développement industriel de Turquie se sont intéressés à la proposition de soins aux chats.

chats
© Facebook

On estime à plus de 125 000 le nombre de chats errants à Istanbul. Les citoyens voient donc l’initiative de Didem comme une solution permanente. Des villes comme Alanya, Izmir et Gaziantep intégreront également ces maisons pour prendre soin de ces félins.

« C’est devenu une chose normale ; les gens demandent des maisons pour chats », a-t-elle déclaré. « C’était notre principal objectif et nous l’avons atteint. Aujourd’hui, tout le monde accepte que les chats aient leur propre espace de vie en ville. »

Les nouvelles maisons pour chats vont de pair avec les journées de la santé pour réduire la prolifération des chats et l’apparition de maladies. Il est à noter que les félins se sont naturellement incorporés aux maisons colorées.