Une maman de 13 enfants perçoit environ 50 000 euros d’allocations familiales, découvrez pourquoi

Aussi incroyable que cela puisse paraître, il est tout à fait possible de gagner 50 000 € d’aides sociales. Il suffit d’avoir 13 enfants à charge.

Source : Barcroft

Cheryl et Lee Ball sont un couple pas vraiment comme les autres. En effet, leur union a formé une famille recomposée qui compte en tout 13 enfants. Leur caddy devrait être bien rempli lorsqu’ils vont faire leur marché, heureusement, la jeune maman touche 47 000 € d’allocations familiales.

7 000 € d’allocations familiales

Ces deux Anglais ont une histoire peu commune. Cheryl Prudham a eu douze enfants. Elle a d’ailleurs consacré sa vie à l’éducation de ces derniers. Quant à Lee Ball, son compagnon de 29 ans, il est le papa d’une petite fille. La famille nombreuse n’a jamais aussi bien porté son nom.

Capture d’écran Twitter

Cheryl Prudham se dit être « accro au bébé ». Cela l’arrange que le système des allocations familiales britannique lui donne les moyens de prendre soin de ses enfants, sans avoir à chercher un boulot. Il est d’ailleurs assez évident que le fait de s’occuper de treize enfants est un travail à plein temps. Ainsi, l’état britannique verse à la jeune femme pas moins de 47 000 € d’allocations familiales.

« Ils ont été créés pour ça, pourquoi ne pourrais-je pas en profiter comme il se doit ? », a-t-elle expliqué.

Les mamans accumulent jusqu’à 2,5 boulots !

Des chercheurs américains se sont intéressés aux tâches d’une mère au foyer. Pour ce faire, ils ont étudié le quotidien de centaines de mères de famille en effectuant un sondage auprès de 2000 d’entre elles. Elles avaient toutes des enfants âgées entre 5 et 12 ans. Le résultat de leur investigation est assez surprenant.

Selon cette étude, les mamans interrogées passeraient 14 heures par jour dans les tâches parentales. Une mère de famille passerait 98 heures par semaine dans des tâches en rapport à sa progéniture. La journée d’une maman commence en moyenne à 6 h 23 et se termine vers 20 heures 31.

Les allocations familiales ont augmenté

Afin de pallier les effets de l’augmentation du coût de la vie en France, les allocations familiales ont été revalorisées au mois d’avril 2022. Ainsi, si un ménage ayant deux enfants avait gagné moins de 70 074 € en 2020, elle aura une aide de 134,46 €.

Cette aide sociale sera majorée de 67,23 € pour les familles ayant des adolescents de 14 à 21 ans. Si la famille compte trois enfants, cette aide pourra atteindre 479 €. On comptera 172,27 € de plus par enfants supplémentaires pour les familles ayant beaucoup plus d’enfants. À vous de voir, combien d’enfants il vous faudra pour atteindre les 50 000 €.

À l’instar de l’allocation familiale, elle-même, les compléments familiaux délivrés par la CAF ont été revus à la hausse. Ainsi, cette aide est passée de 171,91 € à 262,53 € par mois, au début du mois d’avril. Les compléments familiaux concernent les familles modestes ayant plus de trois enfants âgés de 3 et 21 ans.

Capture d’écran Twitter

Les primes à la naissance et à l’adoption, le revenu de solidarité active (RSA), la prime d’activité, les allocations aux adultes handicapés (AAH), les allocations d’éducation d’un enfant handicapé (AEEH) ont été aussi revalorisés. Et cela, sans oublier l’Allocation journalière du proche aidant (AJPA), l’allocation en cas de décès d’un enfant, la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) et l’allocation de rentrée scolaire (ARS).

Les pensions alimentaires seront versées par la CAF

Depuis le début du mois de mars 2022, c’est la Caisse d’Allocation Familiale qui s’occupe de verser les pensions alimentaires. Cela se fait dans le cadre de la généralisation de l’intermédiation financière du versement des pensions alimentaires prévue par le décret n° 2022-259 du 25 février 2022.

Les pensions alimentaires sont donc versées automatiquement aux parents en charge de leur enfant dans le cadre d’un divorce. Cette mesure s’étendra sur toutes les formes de séparations à partir du 1er janvier 2023.