Une femme a trouvé un chien blessé sur une montagne et l’a descendu sur ses épaules

Cette femme a décidé d'aider un chien blessé qu'elle a trouvé au milieu d'une promenade et pour ce faire, elle a dû le porter sur ses épaules pendant 6 heures.

© Capture Facebook

Chien: Tia Maree Vargas est une femme qui, lors d’une randonnée dans sa ville natale d’Idaho Falls, aux États-Unis, est devenue une héroïne après avoir porté sur ses épaules un chien sans défense, blessé et errant pesant environ 25 kilos.

Elle faisait une randonnée avec son père de 76 ans, Ted Kasper, qui, à deux kilomètres du sommet, a décidé de se reposer et de l’attendre.

Après avoir atteint le sommet et sur le chemin de la rencontre avec son père, Tia a repéré un grand épagneul Springer anglais qui boitait et, d’après l’étiquette sur son collier, elle a pu dire qu’il s’appelait Boomer. Elle n’a pas hésité à l’aider.

chien
Tia Maree Vargas

Elle a trouvé un chien blessé sur une montagne et est descendue avec lui.

Tia a dit :

« Si c’était mon chien, mon enfant ou quelqu’un que j’aime, je voudrais que quelqu’un le fasse pour moi. Il n’y a pas moyen que je puisse le laisser là et avoir le cœur en paix ».

Les yeux de Boomer étaient gonflés ; en fait, tout son corps était gonflé. Il avait, entre autres, des coupures et des éraflures sur le ventre et la tête.

chien
Tia Maree Vargas

Le sauvetage de ce petit chien a été un véritable défi, mais il en valait vraiment la peine.

Tia a dit :

« J’ai pris le chien, j’ai tout de suite senti la difficulté. Je n’avais jamais ressenti quelque chose comme ça avant. J’ai dû ramper sous lui pour le soulever sur mes épaules. Je l’ai porté jusqu’à l’endroit où se trouvait mon père. »

Ted a décidé de prendre des photos quand il a vu sa fille descendre avec le chien sur ses épaules.

Facebook
Tia Maree Vargas

Tia se souvient que son père lui a dit en riant :

« Tu ne penses pas que cette randonnée est assez difficile, tu dois aussi amener un chien ? ». Mon père me fait rire. Son sens de l’humour m’a aidé à continuer. C’est un grand homme.

river
Tia Maree Vargas

Ils ont poursuivi leur voyage et ont décidé d’emprunter le chemin le moins pentu pour plus de facilité, mais ce qu’ils n’ont pas pris en compte, c’est que les autorités avaient prévenu que le col était fermé en raison de la neige et des débris.

amis
Tia Maree Vargas

Tia a dit :

« Nous nous sommes perdus deux fois. Nous ne pouvions pas trouver la piste à cause de la neige et des arbres tombés qui couvraient la route, puis il a commencé à pleuvoir. Ma tête et mon cou me faisaient très mal, mes jambes tremblaient. J’étais au bord des larmes en pensant : « Je dois faire sortir ce chien, je ne veux pas le laisser mourir.

Elle a dit :

« Quand je voulais abandonner, c’est là que je priais. J’ai ressenti quelque chose d’inexplicable, c’était comme si quelqu’un avait enlevé le poids de mes épaules. La prière et les blagues de mon père m’ont donné de la force. Je me suis dit : « Je vais bien ». Je peux le faire.

Il a commencé à pleuvoir, et Tia et Ted se sont retrouvés du mauvais côté d’une rivière. La piste est devenue si enneigée et glacée qu’ils ont dû glisser sur une autre piste.

vet
Tia Maree Vargas

Tia a dit :

« De toute évidence, Boomer souffrait beaucoup et avait faim. Nous étions reconnaissants d’avoir quelque chose à lui donner. Mon père lui a donné une bonne partie de son sandwich et je lui ai donné des biscuits ».

vet
Tia Maree Vargas

Après avoir marché 11 kilomètres pendant six heures, ils ont réussi à atteindre leur destination et la femme a trouvé une note laissée par la famille du chiot sur un panneau d’affichage qui disait ceci :

« Chien perdu nommé Boomer, appelez ce numéro ».

Boomer était perdu, car sa famille avait fait une randonnée la veille et il s’était égaré et était tombé dans une crevasse enneigée de 30 mètres, puis avait roulé sur 60 mètres supplémentaires.

dormir
Tia Maree Vargas

Ils voulaient retrouver leur chien, mais d’un autre côté, ils savaient qu’ils devraient lui dire adieu lorsqu’ils déménageraient en Arizona, car ils ne pouvaient pas l’emmener avec eux. C’est donc une bonne nouvelle pour Tia qu’elle ait été autorisée à le garder.

« Je n’ai pas eu de chien depuis 15 ans, mais Boomer est maintenant comme un fils et fait partie à 100% de notre famille. Nous avons tous deux eu un ange gardien ce jour-là ».

Tia Maree Vargas

Le vétérinaire a examiné Boomer et a constaté qu’il avait surtout des bosses, des bleus et des éraflures, ainsi qu’une articulation disloquée et des ligaments déchirés dans la jambe. Il est sur la voie de la guérison et se porte très bien.

Si vous aimez les animaux, n’oubliez pas de partager nos articles avec vos amis.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook