Un enseignant demande aux élèves d’envoyer des photos de leurs chiens en train de faire leurs devoirs, la Toile y participe

Le Dr Marie-Amélie George a commencé à leur demander d'envoyer des photos de leurs mignons chiens en train de faire les devoirs assignés dans le cadre du cours.

© Capture Facebook

Chiens: Pour l’aider à se souvenir des noms de ses étudiants, le Dr Marie-Amélie George a commencé à leur demander d’envoyer des photos de leurs mignons chiens en train de faire les devoirs assignés dans le cadre du cours. Et non seulement ses élèves n’ont pas été déçus, mais même les internautes ont commencé à envoyer des photos de leurs animaux au travail.

L’enseignant demande aux élèves d’envoyer des photos de leurs chiens en train de faire leurs devoirs

chiens

chiens

compu

libro

chat

animal

chaton

chiens

bebe

chiens

animal

chiens

dormir

dormir

Défis viraux et actes cruels sur les réseaux sociaux, pourquoi sont-ils si à la mode ?

Des défis partagés. C’est ainsi que certains jeux commencent sur les réseaux sociaux, comme El Rompecraneos, La caza del pijo (que nous avons appris récemment en raison des agressions contre des jeunes considérés comme « huppés » dans des quartiers spécifiques de certaines villes espagnoles), La ballena azul (où ils s’automutilent dans différentes épreuves) ou le Vacuum Challenge (ou « défi de l’aspirateur » qui consiste à mettre une personne dans un sac poubelle géant et à en extraire l’air à l’aide d’un aspirateur), qui sont très visibles, surtout, sur TikTok.

Un ensemble de défis qui permettent aux adolescents de se sentir liés, de dire adieu à l’enfance dont ils veulent se défaire et qui les conduit non seulement à nuire aux autres, mais aussi à risquer leur propre vie. C’est pourquoi il est essentiel d’être vigilant, de savoir pourquoi ce type d’activité se produit et ce qu’il faut faire si c’est le cas.

Qu’est-ce qui est si attrayant dans ces défis viraux ?

Pour la grande majorité des experts, l’inscription à ce type d’action, très dangereuse pour l’intégrité physique de ceux qui y participent et de ceux qui en sont victimes, s’explique par le fait que « le partage des défis leur permet de se sentir liés les uns aux autres pendant leur transition vers le monde des adultes, qui, en réalité, n’est rien d’autre qu’un processus de deuil ». C’est ce que confirme Enric Soler, tuteur de la licence de psychologie de l’Universitat Oberta de Catalunya (UOC), qui nous rappelle que l’adolescence vient du mot latin adolescere, c’est-à-dire « celui qui grandit ou qui souffre ».

Si vous aimez les animaux, n’oubliez pas de partager nos articles avec vos amis.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook