TPMP : les aveux chocs de la maman d’une fillette de 9 ans sur l’affaire Buitoni

La maman d’une fillette ayant mangé une pizza Buitoni a témoigné sur le plateau de Touche pas à mon poste, le 18 avril 2022.

Source : MAXPPP

TPMP: Cette affaire a fait beaucoup de bruits. Souvenez-vous, une fillette âgée de neuf ans a pris des pizzas de la marque Buitoni et est tombée gravement malade quelques jours après. Sa maman, terriblement inquiète, l’a amené à l’hôpital et il s’avère que sa fille a été victime d’une contamination. Malgré les descentes aux enfers que la petite famille a vécues, Julia se porte déjà mieux. Cependant, cet incident pourrait lui laisser des séquelles. Sa maman raconte tout dans Touche pas à mon poste.

Que s’est-il exactement passé ?

D’après le témoignage d’Amélie, sa fille a consommé deux pizzas le 16 février : une au fromage et l’autre à la bolognaise.

« Ça allait très bien et le mardi 22 février, elle a commencé à être malade. Elle a contracté une sorte de gastro six jours après. Elle avait des diarrhées, elle avait très mal au ventre, elle avait des nausées mais elle ne vomissait pas. J’ai été chez le médecin généraliste le jeudi, il m’a dit qu’elle avait sûrement une grosse gastro (…) elle m’a donné un traitement pour un gastro », a avoué la maman.

Le traitement n’a pas changé grand-chose. Pire, l’état de la petite Julia s’empirait. Le lendemain, la fillette avait le teint cireux. Sa mère s’est dit que ce n’est sûrement pas une gastro.

Capture d’écran Twitter

« Je sentais qu’elle n’était pas bien, elle se mettait par terre. J’ai été au service pédiatrique à St Etienne, ils m’ont tout de suite pris en charge, ils ont fait des bilans. Elle a tout de suite été admise en réanimation (…) Son état empirait. Quand je demandais si ma fille allait mourir, on me disait qu’on ne pouvait pas me répondre », a-t-elle poursuivi.

Les dernières nouvelles de Julia

Le dimanche qui a suivi, la petite Julia a été transportée en hélicoptère en direction de Saint-Étienne, à Lyon. Elle est passée au bloc et selon les dires d’Amélie, elles sont restées six jours en réanimation.

Après ces quelques jours, Julia est sortie. C’était alors le 15 mars 2022. Son état de santé s’est stabilisé. Malgré tout, elle reste sous surveillance à la maison et n’a pas encore pu reprendre l’école. Amélie, encore traumatisée par ce qui s’est passé, n’ose pas donner à manger à sa fille.

Elle a peur d’une autre contamination parce que celle-ci a failli être fatale pour sa fille. D’ailleurs, elle a laissé des séquelles à Julia. Outre le fait qu’elle doit subir des examens urinaires et sanguins toutes les semaines, elle doit également se rendre chez le médecin régulièrement.

Concernant les séquelles, elle pourrait avoir de la tension artérielle ou une greffe de rein, qui pourraient se manifester dans quelques années.

Des jours pleins d’angoisses

TPMP: La famille d’Amélia n’est pas la seule à être touchée par ce drame. Une autre famille a aussi été victime. Cette fois, il s’agissait d’un petit garçon de 4 ans et demi et il se prénommait Marceau.

Tout comme Julia, Marceau a pris un bout de pizza Fraîch’up sans savoir qu’elle était contaminée par la bactérie E. coli. Ses symptômes sont apparus quelques heures après et il vomissait et a eu de la diarrhée. Les médecins ont pensé aussi qu’il a souffert d’une gastro.

« Mon médecin m’a dit de ne pas m’inquiéter, que ça pouvait durer cinq jours. Marceau a revomi le samedi soir. Il était très pâle, très faible. Au 15, on m’a dit : ‘Si vous allez aux urgences pour une gastro, on lui donnera du sucre dans une compote’. On l’a fait nous-mêmes ce soir-là et de nouveau le dimanche midi. Il a tout vomi. On est donc parti aux urgences », a témoigné sa mère, Coralie.

Les médecins lui ont alors fait un lavement. Celui-ci a redonné l’appétit à Marceau. La famille est donc partie, sans que les médecins ne leur donnent un bilan sanguin. Le lendemain, la santé du garçon s’empira. Ses parents l’ont donc transporté aux urgences.

« J’ai su après qu’il avait fait un SHU à cause de la pizza. Si on avait attendu le rendez-vous chez le médecin traitant le mardi, je ne sais pas ce qui se serait passé. On revient de loin. C’est quand notre enfant a commencé à délirer qu’on a commencé à s’inquiéter » a affirmé Coralie.

Marceau va désormais mieux. Quant à sa mère, elle a banni tous les produits en conserve tout comme le jambon et les produits sous vide.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook