Sa fille de 15 ans décède quelques minutes après avoir mangé un biscuit

Une adolescente de 15 ans est morte des suites d’une allergie et a laissé des parents éplorés derrière elle.

© Capture Facebook

Alexi, âgée de 15 ans, respectait sa restriction alimentaire à la lettre depuis toujours. Mais un jour, elle a pris par erreur un biscuit qu’elle croyait être aux pépites de chocolat. Quelques minutes après, elle meurt. Sa mère, très affectée par le drame, a réagi sur les réseaux sociaux.

Allergique aux arachides

L’adolescente était allergique aux arachides et ses parents la surveillaient donc pendant toute leur vie de sorte qu’elle ne soit pas en contact avec les arachides. Hélas, ils n’étaient pas là lorsque leur fille a été exposée au danger.

En effet, le 25 juin 2018, Alexi s’est rendue chez un ami. Pendant qu’elle y était, la jeune fille a pris un biscuit. Celle-ci croyait qu’il ne contenait pas d’arachides. Aussi, elle a déjà vu le produit auparavant.

Elle savait donc que le Chips Ahoy à mâcher original ne contenait pas d’arachides. Alexi a alors pris les biscuits et les a mangés disant que c’était sans danger.

Capture d’écran Facebook

Elle a cessé de respirer

Les cookies étaient faits avec les tasses de beurre d’arachide de Reese. L’emballage était si semblable à celui qu’elle avait vu auparavant que l’adolescente n’a pas remarqué les différences.

Quelques minutes après avoir mangé les biscuits, Alexi a ressenti les premiers symptômes. Elle a eu un picotement dans la bouche et est aussitôt rentrée chez elle. Malgré les deux auto-injecteurs EpiPen qu’ont administrés ses parents, les symptômes ne cessaient de s’aggraver.

Elle a rapidement subi un choc anaphylactique. Ils ont appelé les ambulanciers paramédicaux, mais pendant que ces derniers étaient en route, Alexi était inconsciente et a cessé de respirer. D’après les informations, il ne s’est écoulé que 90 minutes entre le moment où elle a mangé le biscuit et celui où elle est partie.

Capture d’écran Facebook

La réaction de sa mère

La mère d’Alexi était à la fois triste et en colère. Malgré ses mises en garde, sa fille a quand même pris le biscuit contenant le beurre de cacahuète.

« Je me sens perdue et en colère parce qu’elle connaissait ses limites mais aussi les emballages familiers », a-t-elle dit.

Sur les réseaux sociaux, elle a écrit que l’indication sur l’emballage du biscuit n’a pas suffi à sa fille de faire comprendre qu’il avait de l’arachide dans le produit. Pour ne pas que les autres parents aient à devoir vivre ce genre de drame, Kellie leur a adressé un message.

Selon elle, tous les parents doivent prendre leur précaution. Elle a aussi fait savoir que les fabricants de produits pourront améliorer leur conception pour rendre les choses plus claires.

Capture d’écran Facebook

Les avis des internautes

Certains internautes ne semblaient pas d’accord avec l’avis de la maman disant que la marque Chips Ahoy et la marque Nabisco devraient être en partie responsables. Ils ont soutenu que la jeune fille de 15 ans aurait dû faire plus attention à ce qu’elle mangeait.

La marque Nabisco a répondu en disant :

« Nous prenons les allergènes très au sérieux. Chewy Chips Ahoy ! Fabriqué avec l’emballage Reese’s Peanut Butter Cups montre clairement qu’il contient des arachides à travers des mots et des visuels. La couleur de l’emballage indique Chewy, Chunky ou Original. Les consommateurs devraient toujours lire l’étiquette pour obtenir de l’information sur les allergies. »

Keren Deberg (l’utilisateur de Twitter) a répondu en partageant une photo des différents emballages que la marque affirme « montre clairement » que certains produits contiennent bel et bien des arachides.

>« Ce n’est pas clair du tout !!! Je suis d’accord que nous devrions tous lire les étiquettes, mais vos clients comprennent des enfants et vous devriez être plus intelligents et plus soucieux de leur sécurité. Regardez cette photo. Ce n’est pas très clair. Après ce qui s’est passé en Floride, qu’allez-vous faire ? », a tweeté Keren.

5 % des enfants français souffrent d’allergies

Cette tragédie doit sensibiliser les gens à être conscients que les allergies sont parfois mortelles. Sans compter qu’en France, 5 % des enfants français souffrent d’allergies alors que chez les adultes, le taux est de 2 %.

Nombreux sont les enfants qui ont eu des réactions graves à cause de leurs allergies. Tout cela pour dire que les parents doivent surveiller au mieux leur enfant. Lisa Gable, PDG de Food Allergy Research and Education, était également de cet avis.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook