Perdre 7 kilos en trois semaines comme Kim Kardashian n’est ni sain ni sûr, explications ici

Kim Kardashian a perdu 7 kilos en 3 semaines

© Gtres

Kim Kardashian était déterminée à porter une tenue spécifique sur le tapis rouge du Met Gala et a suivi un processus pour le moins discutable. Mais ce qu’il reste de ce processus est un exemple terrible.

Kim Kardashian admet qu’elle s’est fixé le défi de perdre du poids en un temps record afin de pouvoir porter la robe emblématique de Marilyn Monroe et cela, quelle qu’en soit la façon. Aussi, sa méthode utilisée est un véritable pas en arrière dans la lutte d’une femme pour se valider indépendamment de son physique. Ce n’est ni sain d’un point de vue nutritionnel ni d’un point de vue psychologique.

En pleine lutte pour l’acceptation du corps, avec tous les messages qui préconisent de s’aimer tel que l’on est pour renforcer l’estime de soi, la femme d’affaires et influenceuse avoue avoir adopté une méthode – loin d’être saine – pour modifier son corps afin de porter cette robe.

Il s’agit d’une robe emblématique, et elle ne pouvait la porter que s’il n’y avait pas de modifications à apporter. En effet, le musée Ripley’s Believe It or Not, où était exposé le modèle porté par Marilyn Monroe le jour où elle a chanté joyeux anniversaire au président John F. Kennedy, lui a donné l’occasion de la porter à condition qu’elle ne soit pas modifiée de quelque façon que ce soit.

Kim Kardashian a perdu 7 kilos en 3 semaines

Déterminée à y parvenir, elle s’est imposé un régime alimentaire restrictif pour perdre les 7 kilos qui l’empêchaient de porter cette robe exceptionnelle. « Je l’ai essayée et elle ne m’allait pas. J’ai dit : « Donnez-moi trois semaines. J’ai dû perdre 16 livres », a avoué Kim Kardashian.

L’influenceuse a accepté l’offre comme si elle n’avait pas d’autres options : « C’était porter ça ou rien », a déclaré Kim Kardashian. Et c’est ainsi qu’elle a commencé à se tourner vers les exercices de cardio, abandonnant son entraînement de force habituel, portant une combinaison de sauna deux fois par jour pour éviter toute rétention de liquide et supprimant des aliments de son alimentation comme si cela n’avait pas d’importance.

kilos
© Gtres

« C’était un défi. J’étais déterminée à m’intégrer. Je n’ai pas mangé de glucides ou de sucre depuis environ trois semaines », a déclaré la célébrité. Ce groupe alimentaire est ce qui fournit de l’énergie au corps et, comme Kim Kardashian le raconte, cela ressemble à un jeu.

Les professionnels de la nutrition ne se lassent pas de répéter que les régimes miracles et les régimes les plus restrictifs ne sont pas recommandés.

« Il est également possible qu’un régime très restrictif puisse exacerber des pathologies préexistantes. Par exemple, un régime cétogène ou en hypocalorique ou un régime très faible en calories peut déclencher une crise de goutte chez un patient ayant une prédisposition parce qu’il a un taux élevé d’acide urique, ou si le rein n’est pas en parfait état ; nous ne devrions pas suivre un régime cétogène. C’est pourquoi ce type de régimes restrictifs ne doit jamais être fait seul, uniquement avec un spécialiste, le faire à la légère est très dangereux », explique María José Crispín, nutritionniste à Clínica Menorca.

Essayer de réduire les calories sans le soutien d’un spécialiste peut entraîner un manque de nutriments. De plus, ces régimes restrictifs ont tendance à avoir un effet rebond, car les personnes ne conservent pas leurs habitudes ou n’apprennent pas à manger de manière équilibrée, ce qui a pour conséquence de maltraiter le corps.

Le style de Kim Kardashian, qui est tellement normalisé et dont elle plaisante même comme si ce n’était rien : « Nous organisons une soirée pizzas à l’hôtel (après le Met Gala) », a-t-elle dit en riant sur le tapis rouge.