Lorsque vous êtes enterré, ce qu’il se passe dans votre corps

La mort est un sujet que bon nombre d’humains n’aiment pas évoquer, mais c’est une réalité qui nous guette en permanence. Mais qu’arrive-t-il au corps ?

Source : Pinterest

On est tous égaux face à la mort. Peu importe notre origine, notre sexe et notre âge, notre corps n’est pas éternel. Il finit par pourrir et se décomposer. Découvrez les étapes que traverse notre corps une fois que le cœur cesse de battre.

Au fil des siècles, la mort suscite l’intérêt des chercheurs du monde entier. Certaines dépouilles laissées à la médecine font l’objet de diverses études sur l’agissement du corps après le décès.

Dans une revue publiée par nos confrères Le Journal des Femmes, le docteur Michel Sapanet en dit plus à ce sujet. Un processus fascinant pour certains, et écœurant pour d’autres.

1.   Le cœur s’arrête de battre

Lors d’un décès naturel par arrêt cardiaque, la circulation sanguine dans notre organisme s’arrête. Ce qui est clair parce que c’est le cœur qui pompe et propage le sang qui circule dans nos veines. Alors, quand les organes ne sont plus irrigués, l’activité des cellules va progressivement s’arrêter.

Ainsi, les uns après les autres, les organes deviennent défaillants. Il est vrai que la conservation du corps peut influencer le processus de décomposition, mais le corps suit, en général, les mêmes étapes.

Capture d’écran Twitter

2.   Le corps se refroidit

Comme nous le savons tous, la température normale de notre corps lorsqu’on est vivant est entre 36 et 37,8 degrés. Lorsqu’on est malade ou fiévreux, cette température peut augmenter. Après le décès, cette température baisse progressivement.

Le refroidissement du corps peut passer inaperçu, car il ne se fait pas de façon soudaine dans les premiers temps. Il baisse en effet, petit à petit, jusqu’à atteindre une température ambiante. Et au bout d’une à deux heures, le corps va perdre en moyenne 1 °C par heure.

3.   Des taches lie-de-vin apparaissent

Le métabolisme s’arrête… Le sang ne circule plus et s’accumule dans les parties basses de la dépouille. De l’hémoglobine va alors se propager hors des vaisseaux sanguins pendant que les globules rouges commencent à former un tas.

Cette réaction va former des colorations dans le dos si le défunt est allongé sur le dos. Ce qui provoque les taches de couleur lie-de-vin sur le décédé. Toutefois, les zones d’appui comme les fesses et les omoplates ne seront pas concernées par ce phénomène qu’on appelle lividités cadavériques.

4.   Le corps devient rigide

L’arrêt des métabolismes va contribuer à rendre le corps acide. En commençant par les muscles de la nuque et de la mastication, le corps devient alors rigide. La rigidité se propage par la suite dans les autres muscles et articulations. Ce qui explique les droits crispés du corps quelques heures après le décès.

5.   Une tache verte se forme au niveau de l’abdomen

Les phénomènes précédents sont facilement repérables dans les instants après que le défunt ait rendu son dernier souffle. Mais après un ou deux jours suivant le décès, d’autres étapes plus fascinantes se produisent.

Au niveau de l’abdomen, une tache verte commence à se former. Cette tâche se développe près de l’appendice, la poche qui sert de refuge aux bonnes bactéries de notre organisme. Sous l’action des bactéries, le corps se putréfie et les organes se décomposent.

6.   L’abdomen se gonfle

Les bactéries qui se trouvent dans le corps en décomposition vont alors produire des gaz. Ces derniers vont ensuite faire gonfler la cavité abdominale. Par la suite, le sang qui stagnait encore dans les vaisseaux va être déplacé. Ce phénomène est ce qu’on appelle la circulation posthume. Ainsi, les veines superficielles du corps vont former un réseau très foncé, selon le médecin légiste.

7.   Le corps dégage une odeur nauséabonde

Le corps est maintenant en putréfaction. Pendant ce cycle, les bactéries s’attaquent aux organes digestifs, avant de se propager dans les autres organes. Le corps commence alors à produire des liquides noirs et rouges.

Parallèlement, la peau devient verdâtre, et le cadavre dégage des odeurs très désagréables. L’odeur de beurre de rance, quant à elle, est provoquée par la dégradation des graisses.

Capture d’écran Twitter

8.   Des mouches pondent sur le corps

Dans les films, on voit souvent des dépouilles découvertes dans un endroit rempli de mouches. C’est exactement ce qui arrive au corps lorsque celui-ci se trouve dans un endroit aéré. En effet, lorsque la température corporelle chute, les mouches viennent pondre leurs œufs près des orifices et dans les parties humides du corps. Les asticots peuvent également se nourrir du corps en pénétrant la peau.

9.   Le corps se décompose et s’assèche

Les chairs se décomposent progressivement, en se liquéfiant ou servant de nourriture pour asticots. Petit à petit, le corps se dessèche. Le médecin légiste a tout de même signalé que la durée de ce processus dépend de certaines conditions. Lorsque la température est basse, le corps prend plus de temps à se décomposer.

10.  Les cheveux et les poils chutent

Vous avez peut-être entendu dire que les cheveux continuent à pousser après la mort. Mais le docteur Sapanet a expliqué que c’est juste une impression provoquée par la déshydratation de la peau. En réalité, les cheveux et les poils finissent par chuter à cause de la décomposition.

11.  Le squelette se divise

La décomposition du corps entraîne également le détachement du squelette. Quand la chair et les organes se sont décomposés, on retrouve seulement les ligaments et le squelette. Finalement, les ligaments s’assèchent et se resserrent progressivement. Ce qui conduit à la division du squelette.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook