Lidl : cette mesure étonnante et incroyable prise par la direction pour ses clients

Alors que les bombardements font rage en territoire ukrainien, le reste du monde est secoué. Si bien que Lidl a dû faire une demande à ses clients.

Source : Lidl

C’est sûr, les habitués du géant du discount ne vont pas être contents ! Il faut tout de même préciser que cette mesure concerne principalement les magasins Lidl lyonnais, du moins, pour l’instant. En effet, les dirigeants de l’enseigne allemande ont placardé un message qui fera certainement grincer des dents. On vous dit tout.

Un curieux message adressé aux clients

Les magasins Lidl à Lyon traversent actuellement une crise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses conséquences ne vont pas forcément plaire à tout le monde. Tout simplement, car certains clients pourraient très bien changer la liste des courses.

Pour rappel, la situation date de quelques jours. Les consommateurs les plus fidèles de l’enseigne ne peuvent que l’avoir remarquée. Une feuille contenant une lettre est placardée sur tous les magasins du groupe dans la ville de Lyon.

« Nous rencontrons actuellement des difficultés d’approvisionnement sur plusieurs de nos produits. Aussi, afin de satisfaire, l’ensemble de nos clients, nous vous demandons de bien vouloir limiter vos achats », peut-on lire.

Capture d’écran Twitter

Que s’est-il passé au juste ? L’entreprise serait-elle en déclin ? Y a-t-il une pénurie mondiale ? Rien de tout cela, car la situation s’explique très facilement. En réalité, il s’agit tout simplement des premiers impacts de la guerre russo-ukrainienne.

Pour faire face à cela, Lidl invite ses clients à limiter leurs achats sur des produits spécifiques. Notons qu’il ne s’agit pas encore d’une pénurie proprement dite, mais plutôt d’un « rationnement » ou d’une « limite » si vous voulez.

Quels sont les produits concernés ?

Pour l’heure, cette limite ne concerne pas l’ensemble des produits alimentaires vendus par Lidl. Elle concerne principalement les bouteilles d’huile de tournesol. Afin d’éviter une éventuelle pénurie, la direction de l’entreprise allemande a cru bon d’attribuer une limite d’achat à ses clients.

Le média Actu Lyon confirme que les consommateurs ne peuvent prendre que 4 bouteilles de 0,75 l s’ils achètent de l’huile de tournesol bio. Et quand il s’agit d’une bouteille de 1 l d’huile de tournesol ainsi que des mélanges de plusieurs huiles, dont l’huile de colza, ils ne peuvent pas prendre plus de 3 bouteilles.

À travers un communiqué de Lidl, Actu Lyon nuance toutefois qu’il ne s’agit pas là d’une obligation au sens strict du terme. Il s’agirait plutôt d’une recommandation, d’une invitation poussée. Une mesure de sécurité qui vise à limiter les impacts d’une pénurie.

En effet, il ne faut pas oublier que la Russie et l’Ukraine, à eux deux, sont quand même responsables d’environ 75% de l’huile de tournesol mondiale. À long terme, cette guerre ne peut causer qu’une pénurie qui touchera Lyon et toute la France.

Le pire est-il à venir ?

La guerre en Ukraine a éclaté vers fin février 2022. Depuis, les médias du monde entier ne cessent d’en parler. Si le prix du carburant et de l’énergie s’est envolé dans les premières semaines qui ont suivi, les réels impacts dans le secteur alimentaire se font attendre.

Voilà pourquoi Lidl a pris les devants en limitant le phénomène de surachat. Ce faisant, la chaîne de magasins contribue à réduire la panique, car les produits seront répartis de manière équitable. Cela commence dès maintenant. En avril, il n’y a certes pas de pénurie, les courses de fin d’année seraient rudes si la guerre continue…

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook