Le Canada va accueillir une centaine de chiens sauvés d’élevages sud-coréens

De nombreux chiens sauvés de Corée du Sud

© Capture Facebook

Selon la Humane Society International Canada, alors que le gouvernement sud-coréen envisage d’interdire l’industrie de la viande de chien, plus de 100 chiens chanceux qui ont été sauvés des élevages de viande de chien du pays l’année dernière vont arriver au Canada pour poursuivre leur voyage à la recherche d’un foyer permanent.

Les refuges d’urgence de la Humane Society International – Canada en Ontario et au Québec fourniront des soins d’urgence et de réhabilitation.

La plupart des chiens ont été sauvés d’un élevage de chiens sur l’île de Jindo par HSI en partenariat avec le groupe local LIFE ; les conditions dans l’élevage étaient si mauvaises que les autorités locales, répondant aux plaintes des voisins concernant les chiens qui criaient de terreur, ont fait fermer l’élevage pour violation de la loi sur la protection des animaux.

chien

En novembre de l’année dernière, le gouvernement sud-coréen a mis en place un groupe de travail chargé d’étudier l’interdiction d’élever des chiens pour l’alimentation, à la suite d’une suggestion du président Moon Jae-in.

Ewa Demianowicz, directrice de campagne senior pour HSI/Canada, a déclaré : « Nous sommes ravis d’aider une fois de plus nos collègues de Corée du Sud à mettre un terme au cruel commerce de viande de chien en accueillant dans nos refuges d’urgence ces chiens qui ont été sauvés d’horribles élevages de viande de chien. HSI/Canada fournira des soins vétérinaires et comportementaux à ces chiens, puis nos organisations partenaires aideront à trouver des familles adoptives aimantes pour environ 40 d’entre eux, tandis que d’autres se rendront aux États-Unis pour être pris en charge par nos collègues sur place. Ces chiens ont enduré d’énormes souffrances et notre équipe est ravie de les mettre en sécurité et de les aider à se remettre de leur traumatisme physique et psychologique ».

Parmi les chiens qui arrivent au Canada figure le gentil Kaya, dont la cage à la ferme de l’île de Jindo était placée très près de la zone d’abattage.

Chiens; Malgré les scènes traumatisantes dont elle a dû être témoin, Kaya était avide d’affection humaine lors de son sauvetage et adore être choyée.

Alors que ces chiens commencent une nouvelle vie, l’équipe de HSI à Séoul continuera à faire campagne pour mettre fin à l’industrie de la viande de chien et espère aider le groupe de travail du gouvernement dans ses délibérations.

Canada

Depuis 2015, le programme Models for Change de HSI a vu l’ONG travailler en coopération avec de nombreux éleveurs de chiens désireux de quitter cette industrie controversée et moribonde, en les aidant à faire la transition vers des métiers plus rentables et plus humains.

Les fermetures de fermes HSI ont été effectuées dans le cadre des restrictions COVID-19 en matière de santé et de sécurité. Un vétérinaire recherche la présence du virus H3N2 (« grippe canine ») au moment où les chiens reçoivent leurs vaccins contre la rage, la maladie de Carré, l’hépatite, le virus du parvo, la parainfluenza et le leptospira. Les chiens sont mis en quarantaine et font l’objet d’un certificat sanitaire avant d’être transportés à l’étranger, conformément aux exigences internationales en matière d’exportation et d’importation.

Si vous aimez les animaux, n’oubliez pas de partager nos articles avec vos amis.

©️ Rédaction Tekpolis toute reproduction de nos articles sans notre accord sera signalée à Google et Facebook